Numéros payants, numéros spéciaux, numéros surtaxés : il est parfois difficile pour une personne lambda de s’y retrouver. Ce qu’il faut retenir, c’est que si les numéros verts sont gratuits, les numéros surtaxés sont quant à eux, majorés. Encore faut-il savoir les reconnaitre.

Qui utilise les numéros surtaxés ?

Si les entreprises et les services publics sont aussi nombreux à utiliser ce type de numéros, c’est qu’ils permettent de générer de nouvelles sources de revenus. Faciles à utiliser et à installer, les numéros de service à valeur ajoutée s’adaptent aisément à toutes les installations existantes et peuvent être choisis en fonction des besoins de l’entreprise. Il convient de rappeler que les numéros surtaxés font l’objet d’un encadrement légal strict et les tarifications sont très réglementées, ceci afin de limiter les abus.

Pour rappel, les appels surtaxés font l’objet d’une double facturation : le coût de la communication, fixé au tarif normal et le coût du service. Aussi, à la fin de l’appel, le coût de celui-ci sera directement prélevé sur la facture de l’abonné, et ce, quels que soit l’opérateur et le forfait choisi.

Comment reconnaitre un numéro surtaxé ?

L’administration et la plupart des entreprises facturent leurs services clientèle et autre service après-vente plus qu’une communication normale. On reconnait qu’un appel est surtaxé à l’indicatif qui commence par le 08 ou par le 3 pour les numéros à quatre chiffres. De plus, pour chaque appel vers un numéro surtaxé, le serveur vocal doit généralement informer l’appelant que l’appel est taxé effet plus cher qu’une communication normale. L’annonce qui dure une dizaine de secondes énonce ainsi les modalités de tarification de l’appel, permettant ainsi à l’appelant de choisir de continuer l’appel ou de raccrocher avant la facturation.

En cas de doute, il reste toujours possible de vérifier sur le web la liste des numéros courts et des numéros longs surtaxés. Présentée comme un annuaire inversé, l’application affiche les types de services associés aux numéros existants ainsi que la tarification de l’appel. Ce système permet ainsi de reconnaitre plus facilement les numéros surtaxés.