Le chatbot est défini comme étant un outil qui est utilisé dans la gestion de la relation client. Il est caractérisé par sa disponibilité et sa rapidité. Il joue un rôle fondamental dans la satisfaction de la clientèle. Comment cette innovation fonctionne alors lorsqu’elle est intégrée à un site web ?

Quelle définition donner au chatbot ?

Afin d’en savoir plus sur le fonctionnement d’un chatbot qui s’intègre au site web, il faut d’ores et déjà lui trouver une définition adéquate. Dès lors, le chatbot est un outil qui trouve aisément sa place dans le marketing digital. Il est prisé par nombre d’usagers usant des réseaux sociaux. Il est aussi intégré à de nombreux sites dont ceux des entreprises. Le chatbot est un dispositif qui se met aisément en place. Ce qui ne nécessite d’ailleurs aucune connaissance technique.

En somme, cet outil qui automatise la relation client trouve son principe dans l’intelligence artificielle. Il peut garder le client via une messagerie instantanée. Dans cette optique, il fonctionne à l’image de Google ou encore d’Apple. L’usager pourra ainsi poser des questions tournant autour du fonctionnement de l’entreprise ou encore de ses produits. La messagerie s’occupe de donner des réponses au client sans que le gérant n’ait à intervenir. Aussi, il est nécessaire de prévoir les questions des prospects et celles des clients afin de les intégrer au chatbot.

Pourquoi user de chatbot ?

Le déploiement de la technologie chatbot sur Facebook ou sur un site web est une alternative qui est susceptible de présenter divers avantages si cela s’incorpore de manière efficiente à la stratégie portant sur la communication digitale. En effet, cela pourra désengorger le service client par rapport aux questions faciles et qui sont courantes. Dès lors, le service n’aura qu’à s’occuper des demandes complexes. D’un autre côté, chatbot fonctionne aussi de manière à assurer la satisfaction de la clientèle. Il permet de répondre aux nécessités des internautes. Il ne faut pas oublier que presque 60 % des consommateurs font leurs achats le week-end ou dans la soirée. Pourtant, en France, seulement 50 % des services clients sont disponibles à ces moments et de plus, de telles prestations sont susceptibles de valoir cher. Ce qui permet de garantir la satisfaction de tous les usagers et de dénicher différentes opportunités.

Le bot conversationnel pour sa part permet aussi de fidéliser le client en plus de lui procurer une entière satisfaction. Le chatbot permet d’obtenir des réponses instantanées et de ce fait, les internautes n’auront pas à naviguer sur le web pour résoudre les divers problèmes qui peuvent se poser. Il n’y aura pas besoin de passer par différents interlocuteurs pour obtenir des éléments de réponse sur des questions.

Un outil tendance adaptée à la clientèle

Avant la mise en place d’un bot, il est nécessaire de passer par un audit du service en interne. Est-il assez bien pour les clients ou comporte-t-il des défaillances ? En outre, quels pourraient être ses réels points forts ? Le but est de trouver les améliorations indispensables et de s’assurer de combler les lacunes via l’usage d’un bot. Comme n’importe quelle démarche en marketing, il faut définir le public cible du chatbot. En effet, ce dernier est surement destiné à un public d’un certain âge, d’un genre donné ou vivant sur une zone géographique définie. L’objectif est ici celui de créer une base de connaissances qui soit efficace et solide en même temps. Plus les informations portant sur la clientèle sont précises, mieux le chatbot sera en mesure de répondre aux objectifs qui lui sont assignés. Ce qui s’explique par sa faculté à anticiper les questions qui ont tendance à revenir.

Dans cette optique, il pourra apporter les réponses adéquates et de ce fait, optimiser l’expérience de chaque internaute. Il faut comprendre une chose sur le chatbot ; il n’a pas pour but de se substituer au service clientèle. Il est surtout créé pour donner des réponses à des questions assez simples. Il ne traite pas les questions qui nécessitent des réponses plus poussées. Ces dernières requièrent pour leur part une intervention de la part de l’homme. Le robot ici quant à lui pourra fournir des indications au client sur les procédures qu’il est tenu de suivre pour obtenir son remboursement. Toutefois, il ne pourra pas formuler la demande et y inclure tous les détails nécessaires.