Certains porteurs de projets pensent à la mise en place d’une communication qui s’étendra à l’échelle internationale. Dans ce cas, ils ont décidé d’opter pour la création d’un site multilingue. Ainsi, il va également falloir traduire les contenus mis en ligne dans la langue cible. Il est préconisé de passer à une gestion de projet avant de laisser le site aux mains d’un traducteur. Cette démarche évitera de tomber dans un certain nombre de pièges.

Se préparer pour la traduction des textes sur le site

Une fois le site multilingue en place, les concepteurs sont tentés par le recrutement d’un traducteur qui prendra en charge tous les contenus de la plateforme devant être traduits. Malheureusement, le candidat au poste n’est pas débriefé dans certains cas de figure. Ceci constitue le premier piège qu’il faut absolument éviter.

De prime abord, il faut se demander pourquoi ce projet de lancement de site a-t-il tenu à cœur ? Cela peut s’expliquer par le développement d’une activité, l’acquisition d’un marché sur le plan international ou encore l’amélioration de sa marque et de son autorité. L’optimisation du référencement peut encore être un autre motif.  Il se peut encore que le gérant du site cherche à dépasser les concurrents et à générer plus de profits.

Pour que ces objectifs puissent être atteints, les contenus du site devront être d’excellente qualité, capables de séduire les internautes. Ainsi, il est déconseillé de se lancer dans la traduction d’un site sans avoir pensé à une stratégie linguistique au préalable.

La traduction d’un site multilingue : L’identification du persona avant tout

Il n’est pas préconisé de débuter la traduction sans avoir procédé à l’identification du ou des personas. C’est un autre piège qui peut coûter cher. Il faut alors savoir que le persona est défini comme étant un individu imaginaire qui incarne la cible. S’adresser aux représentants du marché dans une langue qui n’est pas la leur risque de faire baisser le taux de conversion de manière considérable.

De surcroît, il faut se poser certaines questions. À qui faut-il s’adresser et dans quelle langue ? Quel est le ton à employer et quelles sont les besoins du public cible ? Comment répondre aux attentes et exigences de la cible ? Dans ce dernier cas, il convient de ne pas donner de réponses déjà disponibles sur internet.

Préciser les idiomes à traduire sur le site

Bien que cette question puisse paraître évidente, le fait d’être trop certain sur le sujet est le troisième piège à contourner. Certes, il se peut que le gérant du site sache déjà dans quelle langue il désire traduire ses pages. Cependant, il faudra creuser encore un peu plus.

Si la langue choisie est l’anglais, le segment cible est-il donc britannique, indien, américain ou canadien anglophone ? Si l’espagnol est la langue de référence, s’agira-t-il de l’Amérique du Sud ou de l’Espagne proprement dite ? Il y a lieu de comprendre que les vocabulaires à utiliser ne sont pas forcément les mêmes. Ainsi, il faut analyser ces questions pour ne pas risquer de manquer la cible. L’objectif est de faire en sorte que les visiteurs soient à l’aise.

Revoir la pertinence des contenus avant de les traduire

Les concepteurs de site ne cherchent qu’à traduire les contenus sans être sûrs qu’ils soient réellement pertinents. Il s’agit là d’une encolure dangereuse qu’il convient de déjouer. Le contenu en espagnol est-il pertinent pour les hispanophones ou s’adresse-t-il plus particulièrement aux cubains ? Pour anticiper les quiproquos, il est de rigueur de revoir les contenus dans leur intégralité et s’ils ne sont pas pertinents, il faudra les retravailler.

L’importance de l’intelligence culturelle dans l’atteinte des objectifs

C’est un point qui rejoint les autres et qui consiste à dire que la traduction de contenu nécessite d’être conscient de s’adresser à une autre identité culturelle. Il faut tenir compte des perceptions et des valeurs qui sont toutes différentes dans le monde. La traduction doit parvenir à mettre les enjeux et les cultures en avant. Ces contenus sont alors congrus et sont également le signe d’une intelligence de la part du tenant du site. Cette compétence lui permettra de conquérir de nouveaux marchés. Avec une communication de cette qualité, il pourra convertir ses prospects en clients fidèles. Voici un atout indéniable à ne pas négliger.