La création d’un site multilingue est une aubaine pour les personnes désireuses d’élargir les horizons de leurs sites web. Permettant d’obtenir un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche, ce genre de site ne peut être que bénéfique pour les activités. Par la mise en place de contenus multilingues, on répond aux besoins des internautes du monde entier. Cela signifie une extension considérable de l’achalandage virtuel. Dans ce cas quelles sont les méthodes pour parvenir à cette fin ?

Les solutions pour référencer un site multilingue : comment ça marche 

L’idéal pour un gestionnaire de page web est que celle-ci propose des contenus dans les langues maternelles des utilisateurs et visiteurs. Ils auront plus envie de consulter davantage le site. Dans ce cas le nombre de visites va simplement augmenter.   En effet, plus le site a de visiteurs, plus il sera propulsé. Mettez-vous à la place des internautes. La meilleure solution dans ce cas est d’avoir plusieurs sites à structures identiques, mais qui utilisent des langages différents.

Dans ce cas, il y aura plusieurs noms de domaine en fonction de chaque pays (ex. : .com, .jp ou .fr). Les internautes dans ce cas se sentiront privilégiés et auront davantage envie de consulter des contenus dans leur langue maternelle ou dans une langue qu’ils maitrisent à la perfection. Tel est le cas de l’anglais. Pour que cette solution fonctionne évidemment, il faut que les autres sites soient respectueux de la charte graphique.

Pour que le visiteur puisse accéder à la page avec du contenu rédigé dans sa langue, il faut prévoir un lien externe sur la page mètre. Afin de rendre encore celle-ci plus interactive, on peut mettre des icônes en forme de drapeau représentant chaque langue sur les liens. Il y aura alors un boss en matière de visibilité grâce à ce que l’on appelle les jus de référencement. Toutefois, cette technique est difficile à maitriser à cause des domaines de type ccTLD, qui engendre des erreurs au niveau des mots.

Une meilleure solution : un site basé sur la localisation

Plutôt que d’opter pour la simple traduction, le site se construit une véritable stratégie marketing basé sur la langue. Il ne se contente pas de reprendre mot par mot le contenu de la page principale, il adapte les phrases et les styles dans les autres langues en fonction des visiteurs cibles. Il prend en compote donc les détails en termes de culture et de linguistiques.

Cela demande une sérieuse étude des internautes cibles et les expressions ou vocabulaires qui suscitent le « call to action » par exemple. On peut prendre exemple sur les hispanophones qui, même s’ils utilisent la langue espagnole, ne s’expriment pas ou ne comprennent pas certaines phrases comme les Espagnols. Le comportement des consommateurs français et américains n’est pas le même face aux produits proposés par les entreprises.

Les premiers n’apprécient pas trop les fournisseurs qui se vantent trop. Or c’est l’inverse au pays de l’oncle Sam. Pour vendre, il faut que le vendeur montre bien que son produit est le meilleur sur le marché. L’assistance d’un expert en la matière est dans ce cas primordial. Il est plus compétent pour mener une véritable étude des complexités linguistiques et sémantiques au sein d’un pays.

Ne pas se contenter d’un site multilingue

Il est important dans ce cas de mettre en place une stratégie marketing pour que votre site multilingue soit bien visible. Cela commence par le choix du design de ce dernier. Les pages « mobile friendly » sont par exemple favorisés par Google. Cela tient du fait que la plupart des utilisateurs de ce moteur de recherche sont des mobinautes.

Le site doit avoir un contenu séduisant avec des vidéos et des images si possible. Il ne faut pas oublier qu’une image vaut mille mots. Le visiteur se contentera moins sur la lecture et comprendra tout de suite rien qu’en visionnant la page web.

Il est aussi plus judicieux de signaler au moteur de recherche que votre site existe en plusieurs langues. Pour ce faire, vous devez vous servir des balises Hreflang. Celui-ci aidera le moteur de recherche à classer la page dans ses résultats en fonction du pays de destination.