À part le COVID-19, la cyberattaque est un autre virus qui se propage et prend une grande ampleur ces derniers temps. Comme son nom l’indique, la cyberattaque constitue une attaque informatique envers le système informatique d’une entreprise dans le but de détruire des données informatiques ou bien de les voler dans le but de les vendre ou les exploiter. En effet, les victimes d’une cyberattaque peuvent être des particuliers, des associations ou des entreprises.

Les conséquences d’une cyberattaque pour une entreprise ne cessent de se multiplier tant sur le plan physique que financier surtout pour les PME qui disposent d’un système informatique vulnérable. Elles peuvent varier selon les différentes formes d’attaques. La plus grave serait de mener à la ruine de l’entreprise.

Le fait de comprendre le réel danger d’une cyberattaque permet à une entreprise de prendre les mesures adaptées pour remédier aux différents types de cyberattaque. En effet, il faut faire la différence entre les conséquences immédiates et celles à plus long terme. Découvrez dans notre article les dangers de cet acte malveillant envers le système informatique d’une entreprise.

Les menaces qui pèsent sur vos matériels informatiques

Les actes de malveillance peuvent en premier lieu endommagés les matériels informatiques. En effet, la diffusion d’un virus informatique pourrait infecter tout le système informatique et rendre moins performantes tous les outils et pourrait donc entraver le bon fonctionnement des activités de l’entreprise. La dégradation des matériels informatiques peuvent coûter très cher à l’entreprise. En effet, une cyberattaque peut prendre la forme d’un sabotage dans le but de prendre contrôle des ordinateurs de l’entreprise. Une panne organisée peut par exemple freiner les activités de celle-ci. Le coût le plus important sera la remise en l’état des matériels impactés et le renforcement de la sécurité des données après l’incident.

Les dommages financiers d’une cyberattaque

Les conséquences financières figurent parmi les dangers les plus importants d’une attaque informatique. On peut les estimer en fonction de la nature des informations sensibles ou personnelles touchées par l’acte. À titre d’illustration, l’entreprise peut être victime d’un vol des données des clients comme les coordonnées bancaires. Ainsi, l’entreprise doit faire face aux sanctions réglementaires et mettre en œuvre des mesures pour limiter les conséquences de ce vol en avertissant le plus rapidement possible les clients.
Dans le cadre de demande de rançon, il coute très chère à l’entreprise. Les cyber-criminels ciblent surtout les grandes entreprises capables de leur payer une somme assez importante. Le montant des rançons ne cesse d’augmenter. Il a connu une augmentation de plus de 300 % en 2019. Les pirates informatiques mettent la main généralement sur des données sensibles et profitent des failles des systèmes de sécurisation des données des grands groupes.

La dégradation de la réputation de l’entreprise

Les conséquences réputationnelles figurent parmi les coûts cachés de l’attaque informatique. Par exemple, le fait le perdre la confiance des clients peut nuire gravement à l’image de l’entreprise et provoquer une diminution du chiffre d’affaires. Ces conséquences sont moins visibles, mais peut impacter la pérennité de l’entreprise.
La dégradation de la réputation de l’entreprise conduit l’entreprise à perdre une grande part de marché sur le long terme. L’impact dépend surtout de la nature des informations touchées par l’incident. En effet, les cybercriminels ciblent surtout les données les plus sensibles qui mènent l’entreprise à sa perte. Il en est ainsi par exemple des documents confidentiels comme les documents sociaux, les coordonnées bancaires. La violation de ces données personnelles pourra engendrer ainsi des conséquences juridiques parce qu’il est difficile pour les clients de pardonner une telle erreur surtout de la part d’un grand groupe.

Les risques sur le plan juridique

Il faudra compter également les frais de justice et les honoraires d’avocat en cas de litige sans compter les amendes gouvernementales. Les impacts financiers sont difficilement mesurables quand l’attaque informatique ne se limite pas seulement au vol, mais l’utilisation de ces données à des fins frauduleuses.

Suite à l’entrée en vigueur du RGPD, les règles qui régissent les données sensibles deviennent plus rigides. Ainsi, les entreprises doivent faire preuve de vigilance pour ne pas s’exposer aux différents problèmes sur le plan juridique. Elles doivent prendre toutes mesures de précautions et ne laisser aucune faille dans leur système informatique. L’agence Rosemees offre ses prestations pour accompagner les entreprises dans le renforcement de son système informatique à travers différents outils moins chers que le dommage à réparer en cas d’incident. Le fait de confier cette tâche à un professionnel comme Rosemees vous permet de mettre en place une protection adéquate à votre système et vos matériels.