L’apparition du Covid-19 a entraîné de nombreux changements dans le quotidien de chaque individu et tout particulièrement, sur le fonctionnement des PME. Avec l’impossibilité de venir au travail, il a pourtant fallu assurer la communication pour poursuivre les échanges entre collègues. Ce qui permet à l’entreprise de continuer à survivre. Après la survenue de cette pandémie, quelles sont alors les méthodes de communication digitales qui ont été mises en place ?

Une digitalisation certaine des entreprises

Suite à la pandémie, de nombreuses organisations qui jadis ne se souciaient guère du digital y portent désormais une attention particulière. Aussi, ont-elles pris l’initiative d’user de tous les outils numériques mis à leur disposition. Les conférences vidéo, les solutions cloud ou encore l’accès à des outils placés à distance sont autant d’alternatives mises en place pour permettre à l’organisation de poursuivre un fonctionnement optimal. Étant donné que le retour au confinement n’est pas à écarter, les organisations ont ainsi pris la résolution d’investir sur le « digital-first ». Ce qui leur permettra d’entretenir leur activité. Il est nécessaire de repenser à toutes les stratégies pour garder la société opérationnelle. Dès lors, le numérique occupe une place prépondérante au sein de chaque secteur d’activité de toute entreprise.

De son côté, le service public n’est pas en marge de ce processus de digitalisation de la communication. Effectivement, ne serait-ce qu’en Europe, les démarches au sein de l’administration peuvent être faites en ligne à 75 % des cas. Toutefois, dans certains cas de figure, les usagers doivent encore faire la queue pour régulariser des documents auprès de l’administration. C’est pourquoi, il est de rigueur d’optimiser la numérisation de tous les services publics même une fois que la menace d’épidémie aura disparu. Ces services doivent être faciles d’accès et s’utiliser aisément.

Le développement optimal du télétravail

Autant dire que depuis l’avènement du Covid-19, le télétravail lui également connaît un essor important. À l’origine, aucun dirigeant d’entreprise n’aurait songé au télétravail. En effet, cette pratique semblait impacter négativement sur la productivité. Qui plus est, la communication et le travail d’équipe sont difficilement au rendez-vous.

Cependant, le Covid-19 changea la donne et les mesures sont susceptibles de durer dans le temps. Travailler au bureau n’était plus imaginable étant donné la rapidité de la contamination par le virus. De ce fait, il a fallu opérer à distance. Cette décision ne fut pas si mauvaise étant donné que les organisations ont pu continuer à tourner en dépit du confinement. De plus, le travail à distance n’est pas préjudiciable s’il est accompli avec les outils numériques adéquats.

Autant penser que la communication digitale (visio conférence, échange sur Skype ou Hangouts… etc) a même des retombées positives. En ce sens que les collaborateurs ont toujours la possibilité d’effectuer des reportings sur les projets de l’entreprise qu’ils pilotent. En échangeant en ligne avec leurs collègues, les travailleurs ne perdent pas de temps dans les embouteillages et ne sont pas distraits non-plus. Même après le Covid-19, cette organisation devrait être maintenue pour ses nombreux attraits.

Les événements virtuels post Covid-19

La communication sur les réseaux sociaux de l’entreprise est à maintenir même une fois que le Covid-19 ne sera plus d’actualité. Il semblerait que cette technique puisse accroître le rendement des salariés. Les conférences en ligne permettent à des collaborateurs éloignés de se joindre rapidement pour faire le point sur la situation d’un dossier de l’entreprise. Les cours en ligne permettront aux salariés d’accroître leur performance sans avoir à quitter le lieu de travail. Le live streaming et le webinars sont également des méthodes de communication digitale à entretenir même une fois que la pandémie se sera effacée de l’histoire.

Même dans le secteur du commerce, la communication digitale aura fait son effet. L’entreprise peut avoir recourt à l’e-mailing ou encore à sa présence sur les sites web et les réseaux sociaux pour promouvoir ses produits. La clientèle pourra passer des commandes en ligne et le gérant du site n’aura plus qu’à s’organiser pour le paiement et la livraison sans avoir à organiser d’entrevues fastidieuses à vanter les produits de la boîte.