Vous trouverez dans cet article les cinq conséquences d’une cyberattaque afin que les PME et les grandes entreprises prennent en considération la dangerosité de cette attaque.

1.     Perte des données sensibles

Un pirate peut voler tout ce dont il a besoin une fois qu’il a eu accès au système informatique d’une entreprise. Il peut par exemple obtenir des informations extrêmement sensibles comme des informations sur les comptes clients, brevets, données comptables. Le pire des conséquences c’est qu’il peut servir ces données en merci des concurrents ou autres actes plus malveillants.

Autres conséquences sur la perte des donnés c’est que les tribunaux sanctionnent toutes violations et confidentialité des données. Une entreprise victime d’une attaque informatique risque alors de payer des amendes gouvernementales, si elle ne réagit pas promptement après l’attaque.

2.     Perte d’exploitation

Le piratage informatique affecte le déroulement des activités en entreprise. En effet, un pirate ou hacker peut ralentir ou faire arrêter une exploitation. Une cyberattaque peut par exemple créer une panne des machines ou créer des désordres dans un système informatique. Un hacker arrive à changer les données dans un système, par exemple les délais de livraison, paiement ou autre. Ce phénomène risque de ralentir voire paralyser les systèmes, ce qui en déduira une perte d’exploitation. De ce fait, une entreprise victime d’une cyberattaque a une forte probabilité de supporter des pertes sur les ventes.

3.     Réduction de chiffre d’affaires

Nous avons vu que les attaques informatiques ont un impact sur la vente d’une entreprise, ce qui affecte bien évidemment le chiffre d’affaires. Cependant, les conséquents d’une cyberattaque ne s’arrêtent pas jusque-là. Les malfaiteurs ont plusieurs méthodes pour effectuer leurs actes malveillants. Ils peuvent demander des rançons en contrepartie des données qu’ils ont volées dans une entreprise. C’est ce qu’on appelle le « ransomware ». Outre le ransoware, les frais de réparation techniques peuvent également causer des dépenses financières très élevées.

4.     Coût de restauration élevé

Pour une PME, la remédiation à une attaque informatique reste souvent un problème fatal. Savez-vous que le coût d’une cyberattaque coute en moyenne plus de 90 euros ? Une telle dépense peut complètement ruiner une PME qui n’a pas les mêmes moyens que les grandes entreprises. De plus, il faudra préparer en avance une grosse somme d’argent pour la récupération des données.  La raison c’est parce qu’il faut d’abord déterminer le type du piratage. Puis, localiser les parties du système qui ont été affectées et connaître les données compromises.

5.     Détérioration de la réputation

Une entité qui a été attaquée perd sa crédibilité vis-à-vis de ses collaborateurs, ses clients, ses actionnaires et ses publics. Les clients n’accepteront pas que leurs informations soient sur les mains des inconnues à cause du manque de sécurité d’une organisation. Pour les clients et les autres partenaires se seraient toujours la faute de l’entreprise. Sous leurs yeux, ils sont plus victimes que l’entreprise attaquée.

Pire encore, certains hackers ciblent les sites web pour rependre des spam contenant des annonces indésirables afin de détériorer l’image de sa victime.