L’informatique durable, communément appelée Green IT, devient primordiale au sein des entreprises. Il n’y a qu’à considérer le fait que dans une société avec un effectif de 100 salariés, l’envoi et la réception des e-mails génèrent des rejets de CO2 identiques à ceux de 13 allers-retours Paris-New-York. Les défenseurs de l’environnement tirent la sonnette d’alarme en recommandant aux entreprises de faire les bonnes pratiques visant à promouvoir l’informatique durable.

Achat de machines labellisées

Il est peut-être temps pour les entreprises qui n’ont pas encore mis le cap sur le Green IT de renouveler leurs parcs informatiques en misant sur des ordinateurs et des serveurs moins énergivores. Malgré leurs tarifs plus importants que les équipements traditionnels, ils sont rentables au bout du compte, puisqu’ils permettent, au fil de leur utilisation, d’économiser plus d’énergie. Deux références sont actuellement en vogue. S’agissant de Epeat et Energy Star, des labels qui garantissent la faible consommation d’énergie des machines.

L’informatique durable : Optimisation de la durée de vie des équipements

Mieux que le recyclage, une étude a évoqué que le prolongement de vie d’un PC permet d’économiser 5 à 20 fois plus d’énergie. Certains prestataires proposent de prolonger cette durée de vie en transformant les ordinateurs en de simples terminaux. Il est également possible de recourir à d’autres solutions comme l’utilisation du Solide State Drive ou SSD pour remplacer uniquement le disque dur et non l’ensemble de la machine. Afin que le PC ne tombe rapidement pas en désuétude, il importe d’éviter la mise à jour systématique des logiciels.

Virtualisation des serveurs

Tout est parti de l’idée de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitation sur une seule machine physique. La virtualisation des serveurs consiste donc à héberger plusieurs machines physiques sur un seul serveur. Le potentiel de l’unique serveur sera exploité, évitant ainsi de faire appel à d’autres serveurs.

L’informatique durable : Recyclage des déchets informatiques

Lorsqu’il est temps de renouveler le parc informatique, l’entreprise peut recourir à des professionnels chargés de reprendre les anciennes machines en vue de les détruire ou recycler selon le respect des normes environnementales.

Gestion de l’énergie

Il arrive que les employés oublient d’éteindre leurs ordinateurs avant de rentrer. Pour éviter ce gaspillage d’énergie, plusieurs solutions sont avancées par les experts. On peut citer l’utilisation d’un logiciel qui gère la mise en veille, la mise en hibernation ou l’arrêt des PC.  Ce geste permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.