L’univers d’internet a créé de nouveaux métiers qui sont l’avenir de plusieurs jeunes. Mais ces métiers d’avenir font face à un sérieux problème d’environnement. Si l’on pointe du doigt le chauffeur de camion avec la fumée qui sort de son pot d’échappement ou pire le mineur qui déblaye les forêts et qui effectue le forage pour extraire la richesse minière, le développeur ou encore l’hébergeur sont des pollueurs insoupçonnés. Zoom sur les 5 métiers du web qui polluent l’atmosphère.

Les métiers des techniciens en DCIM ou DataCenter Infrastructure Management

Travaillant au cœur même de la source polluante qu’est de la Data center, le technicien en DCIM a pour fonction d’administrer, de contrôler, de suivre, de mesurer en temps réel le fonctionnement du centre de données. N’oublions pas qu’un Data center doit fonctionner 24 h/24, ce qui requiert donc une immensité d’énergie. Pour avoir un aperçu, certains centres de données localisés aux États-Unis présenteraient une consommation énergétique équivalente à celle de la ville de Bordeaux.

Les hébergeurs web

En petite échelle, certains particuliers se sont convertis en professionnels d’hébergement web afin de fournir aux clients de puissants serveurs. Ils permettent à cet effet de contenir les sites et de maintenir le trafic 24 h/24. Il va de soi que les serveurs bouffent de l’énergie et sont donc polluants, à moins que le professionnel ait choisi d’adopter de l’énergie renouvelable.

Les métiers des développeur web

Qu’il s’agisse du développeur recruté dans le domaine du mobile, des réseaux sociaux, du Cloud, des Analytics ou encore de la sécurité, ce métier est un métier polluant dans la mesure où le spécialiste utilise des codes et des méthodes de développement énergivores ou encore des fonctionnalités inutiles. Ceci fait référence à des sites qui mettent trop de temps à s’afficher.

Les créateurs web

C’est un métier qui englobe les tâches liées à la création technique. Ainsi sont concernés les graphistes, les web designers et les concepteurs-réalisateurs. Le défi de cette équipe est de créer une interface intuitive, pratique et attrayante. Dans le cas contraire, le créateur web s’expose au gaspillage d’énergie.

Les producteurs de contenu

Un site va générer davantage d’énergie lorsque ses contenus sont très longs ou trop chargés. Il est du devoir du rédacteur de privilégier des contenus courts, mais impactant. Il en est de même du blogueur qui doit fournir le nécessaire en matière d’information. Quant au web master, il doit compresser les images ou choisir des tailles plus petites de vidéo sans pour autant nuire à leur qualité.