Comment rentabiliser autant que possible un business plan ?

Le business plan ou plan d’affaires

Il s’agit d’un document comportant tous les éléments jugés essentiels pour la création d’une entreprise. Il donne une idée sur la faisabilité d’un projet. Généralement, les investisseurs ou banquiers se réfèrent à ce dossier avant d’être convaincu par la viabilité d’un projet. Il doit donc être le plus complet possible, clair et précis. Le business plan intervient après l’évaluation d’un projet. Sa rédaction est donc importante tant pour une activité autonome que pour une entreprise déjà existante qui souhaite développer un autre projet.

Les contenus d’un business plan

Un business plan doit logiquement contenir les produits et ou services ainsi que les bénéfices qu’ils apporteront aux besoins non satisfaits. Il peut également inclure toutes les compétences requises : commerciales, financières et techniques, l’équipe importante, les clients potentiels, les avantages de l’entreprise face à ses concurrents, la stratégie commerciale, les prévisions financières. Il faut noter qu’il n’existe pas un canevas prédéfini pour un business plan. Chacun est totalement libre de mentionner ce qui lui semble nécessaire pour convaincre ses investisseurs. Toutefois, divers modèles sont disponibles sur internet pour tout type d’entreprise (B2B, B2C …).

Comment rentabiliser un business plan ?

Le calcul du seuil de rentabilité est une étape incontournable lors de la création du business plan. C’est d’ailleurs la partie qui intéresse le plus les investisseurs. Ce critère indique le chiffre d’affaires que doit réaliser une entreprise dans un temps limité. En d’autres termes, pour se voir rentable, le seul de rentabilité d’une entreprise doit dépasser largement ses charges. Afin de rentabiliser donc le business plan, il faut savoir si l’entreprise fera des bénéfices et ce dans combien de temps. Pour ce faire, divers calculs s’imposent tels que : le calcul des marges sur coûts variables, le taux de marges sur coûts variables.