Pour les acteurs attentifs au référencement SEO, ils ont peu ou prou un aperçu de ce que réserve l’année 2019 en matière de SEO. Et combien même certaines des pratiques ont déjà été avancées. L’idée est donc d’adapter son site aux nouveaux algorithmes des moteurs de recherche, dont Google. Zoom sur les grands changements.

Les mobiles priorisés !

Partout où l’on va, les gens semblent s’accrocher à leurs mobiles. Un tel phénomène a conduit Google à élaborer un test. D’après les constats, 50 % des requêtes se font depuis les mobiles. Fin mars 2018, le verdict tombe, le numéro 1 en moteur de recherche a pris l’initiative d’ajuster ses robots d’indexation en privilégiant les versions mobiles de sites internet et en classant ces derniers sur les premières lignes de résultats. Il est grand temps pour vous de tenir compte de l’indexation « Mobile-first » ! Et corollaire à cette situation, Google soutient le nouveau format de page qui peut s’afficher rapidement depuis un mobile : AMP ou Accelerated Mobile Page.

La fameuse position 0

Depuis peu, les internautes ont sans doute remarqué l’apparition d’une réponse encadrée tout en haut de la page de résultat de Google après une requête. Ce site est dit en position 0, puisqu’il devance le 1er ! Pour se retrouver sur ce podium qu’on appelle « featured snippet », le propriétaire du site doit créer un contenu qui vise à répondre directement les questions des internautes qui commencent souvent par « comment », « pourquoi », « qu’est-ce », « combien » ou encore « quand ». Google privilégie ce type de référencement SEO en souhaitant apporter des réponses aux questions posées par les usagers du web.

Contenu pertinent, oui, mais regroupement de contenus, encore mieux !

Toujours indispensable pour rester dans les rangs, l’établissement d’un contenu pertinent doit aussi rimer avec le regroupement de contenus. Il s’agit de restructurer un site de façon à rassembler ou créer des sujets spécialisés. Les algorithmes du référencement SEO en 2019 favorisent plutôt les contenus de même thème que la prolifération de mots-clés. Le regroupement peut se faire au niveau des contenus comme le regroupement par catégorie, par rubrique, par typologie de contenus et parfois par longueur de contenus. Il est également possible de regrouper les contenus selon le type d’audience : B2C ou B2B. Bref, Google veut tout simplement comprendre un site afin de l’offrir une meilleure position.