Les équipements numériques sont souvent considérés comme un fléau pour l’environnement. Ce qui est généralement vrai vu leur processus de fabrication, leur utilisation et leur fin de vie. Toutefois, leur recyclage se présente de nos jours comme une solution écologique indispensable. Cela pour maintenir en ligne de mire l’ère technologique à laquelle on vit et pour mettre en place une économie circulaire du numérique. Mais concrètement, comment se manifeste les bons points du recyclage informatique pour l’écologie ? Tour d’horizon sur ce sujet.

L’intérêt de recycler les matériels informatiques

Jeter à la poubelle un ordinateur, des piles ou autres équipements numériques est chose à ne surtout pas faire. Ces objets contiennent des éléments dangereux pour la santé des gens. À ne citer que le plomb et  les métaux lourds (baryum, zirconium, strontium…). Ces composants peuvent affecter le système nerveux, le cerveau, et divers organes internes. Éventuellement, s’exposer à ces éléments peut entraîner une déficience intellectuelle et des troubles de l’organisme. Ainsi, ces matériels informatiques nécessitent un tri, un recyclage et un traitement spécial.

Les options de recyclage disponibles

Ici, il ne s’agit pas d’envoyer de suite l’appareil en entier à la casse. Recycler un appareil informatique peut renvoyer plus à une réutilisation et une revalorisation. Certaines entités spécialisées (comme Recyclea) peuvent donner une seconde vie à ce type de matériels afin de  les rendre plus performants et de les mettre à jour. Celles-ci diagnostiquent l’appareil et déterminent si celui-ci peut être réutilisé. En revalorisant et reconditionnant de vieux équipements (ordinateurs, écrans, etc.), on réduit la pollution du numérique de la planète. En général, il suffit de les désosser afin de les réparer ou de remplacer une de leurs pièces constitutives.

Les machines bricolées sont ensuite soit reprises par l’entreprise fabricant, soit revendues à prix abordable. Les pertes, les casses et la production de nouveaux appareils diminuent ainsi de manière exponentielle. Recycler ces appareils permet aussi de récupérer des matières premières d’une valeur inestimable comme le palladium et l’or présents dans des cartes informatiques. Tout cela constitue une solution écologique permettant par exemple d’économiser 1500 litres d’eau sur la fabrication de nouveaux appareils, ainsi que les ressources naturelles de la planète.