Du tout nouveau avec le programme transition numérique


Pendant six années consécutives, l’État a initié le Passeport pour l’économie Numérique. Il s’agit ici d’un Programme de sensibilisation des TPE. Récemment, un bilan a été fait. En effet, il a été convenu de poursuivre ce programme, mais sous une autre appellation. On le nomme ainsi, le programme transition numérique.

Plusieurs principes ont été repris dans le précédent programme de sorte de pouvoir apprivoiser facilement le suivant. L’un de ces derniers est l’usage du site Internet. Seulement la moitié des sociétés employant 10 à 20 salariés ont un site en ligne. Par conséquent, la transaction numérique a été mise en place afin d’encourager les entreprises françaises, notamment les TPE/PME, à user des outils numériques. Dans cette perspective, les Conseillers en charge, des structures publiques et parapubliques en sont, les premières cibles de sorte de définir les besoins des TPE/PME. Aussi, cela s’adresse aux conseillers du secteur privé.

Ce programme a donc pour objectif de monter un réseau de conseillers dans les structures citées précédemment, et ce, sur tout leur territoire. En même temps, les conseillers pourront bénéficier des outils dont ils auront besoin, à savoir le support de formation, le webinars, le réseau d’expertise et l’autoformation. En plus de cela, ils auront également la possibilité de valoriser leur compétence. En ce qui concerne le secteur privé, sa structuration se tournera particulièrement sur la mise en œuvre de l’autoformation, le recensement, la certification et les chartes.

Par ailleurs, trois comités thématiques sont à la gouvernance de ce programme. Le premier s’agit du comité des centres de ressources. Il occupe deux tâches importantes, c’est de cartographier et d’animer le réseau des conseillers publics au numérique. Le second fait référence au comité pédagogique qui doit définir les principaux axes thématiques et valider les contenus. Enfin, le dernier est le comité des partenaires privés se regroupant dans une association « Transition Numérique Plus ».