Représentant d’Assurance

Les différents types d’assurance sont les assurances Vie et les assurances IARD (Incendie, Accidents, Risques Divers) qui sont souvent confondues avec les assurances Dommages ou encore le Non-Vie.

Une assurance est un service qui consiste à fournir une prestation lors de la survenance d’un risque. La prestation, généralement financière, peut être destinée à un individu, une association ou une entreprise, en échange de la perception d’une cotisation ou prime. L’assurance est le secteur économique qui regroupe les activités de conception, de production et commercialisation de ce type de service. Elle regroupe deux univers, à savoir les assurances Vie et les assurances IARD (Incendie, Accidents, Risques Divers) qui sont souvent confondues avec les assurances Dommages ou encore le Non-Vie.


Ces dernières ou assurances Non-vie se composent des assurances de Biens et de Responsabilité ainsi que celles liées à la Maladie et aux Accidents Corporels. Par extension, peuvent s’y ajouter des activités liées à la protection financière : Caution, Couverture de Prêts, garantie Chômage…, au domaine juridique : Défense-recours, protection juridique… ainsi que les prestations d’assistance.

Etude des besoins en assurances et acquisition

Les conditions permettant à une chose à être assurée sont l’aléa, c’est-à-dire l’imprévisibilité d’un événement dommageable en tant que tel ou d’une de ses caractéristiques telle que la date du décès, l’indépendance de la volonté de l’assuré à savoir le divorce, le caractère licite de l’évènement (ex : impossibilité d’assurer les conséquences d’une condamnation pénale ou d’amendes). Cela implique entre autres que les évènements passés connus sont inassurables comme le sinistre déjà passé. En conséquence, il est principalement possible de souscrire une assurance pour tout événement relatif à la propriété d’un bien meuble, à celle d’un bien immeuble, à la vie, à la santé, etc.


Création de dossier

Avant la souscription, le demandeur d’assurance ou futur assuré, remplit un questionnaire visant à informer la compagnie d’assurances sur son risque. À partir de ce document, l’assureur peut faire le calcul des primes d’assurance. Ce calcul tient compte essentiellement de la probabilité de réalisation du risque et du coût des sinistres. L’assuré est supposé informer de façon exacte et complète l’assureur en réponse à ses questions. Les fausses déclarations faites par l’assuré peuvent conduire à la nullité du contrat.