Cloud computing

On entend souvent parler de Cloud Computing en informatique, mais en réalité que cela veut-il dire ? Nous reconnaissons tout de même que le nom vient du symbole en forme de nuage (cloud) représentant l’Internet dans les schémas des réseaux informatiques. En effet, le Cloud Computing s’appelle l’informatique en nuage ou infonuagique ou encore informatique nuagique.


C’est un modèle d’exploitation qui délocalise une infrastructure informatique. Plus clairement, le Cloud Computing est un accès à un ensemble de services informatiques configurables par l’intermédiaire d’un réseau de télécommunications comme l’Internet. On peut par exemple accéder aux serveurs, stockage, bases de données, composants réseau, logiciels, outils d’analyse, etc. Ses types de services sont le IaaS, PaaS, SaaS, c’est-à-dire public, privé ou communautaire. Le service ne fonctionne pas de la même façon, cela dépend du fournisseur.

Le Cloud Computing peut se faire à la demande ou en libre-service. Généralement, avec l’IaaS, la location s’exécute par tranches d’utilisation selon des modèles techniques en tenant compte de la puissance, la bande passante, etc. Le paiement se fait toujours à l’usage. On le qualifie d’offre commerciale d’abonnement économique à des services externes. En outre, c’est un outil souple et ouvert. Aujourd’hui, le Cloud Computing est disponible mondialement d’où la demande est automatique et la réponse est immédiate.


On dit qu’il est privé ou PaaS quand il est conçu à une organisation ou un établissement. Ce sont surtout les grandes entreprises qui ont des serveurs intégrés au sein même de l’entreprise qui commercialisent le Cloud Computing public. Dans ce cas, il est à noter que le Cloud Computing peut très bien être géré soi-même tout en utilisant des applications à distance. Sur Internet, les services du Cloud Computing (SaaS) sont simplifiés, cela permet la bonne praticité pour un ordinateur, un téléphone ou une tablette. Le Cloud Computing communautaire est le type de nuage destiné à un ensemble de personnes auquel les intérêts sont les mêmes (exemple en Université).

Qu’il soit public, privé ou communautaire, le Cloud Computing permet réellement d’utiliser des ressources informatiques. Grâce à lui, on peut créer des applications, récupérer des données, héberger des sites, diffuser des logiciels, des contenus audio et vidéo, et bien d’autres encore. Les avantages du Cloud Computing sont nombreux, à savoir la vitesse, le coût, la productivité, la performance et la fiabilité. C’est un système qui s’adopte depuis presque 10 ans, mais un grand nombre d’entreprises, de start-up, des multinationales, des services administratifs ou des ONG l’utilisent. Microsoft est un des leaders mondiaux des services de Cloud Computing pour les entreprises de toutes tailles.