Actuellement, la cybersécurité est institutionnalisée et cette tâche relève de la responsabilité de chaque utilisateur d’appareils connectés. Se conformer à quelques principes fondamentaux de la cybersécurité accroît la résilience d’une entreprise. Ci-dessous vous trouverez les points importants d’une stratégie de cybersécurité.

Une meilleure sensibilisation à la sécurité

Les technologies de sécurité pourraient s’avérer inutiles si elles ne sont pas utilisées à bon escient. Les pirates informatiques usent souvent de leurre pour accéder de manière illégale aux données des organisations. C’est pourquoi, sensibiliser les usagers à la sécurité est nécessaire pour mener cette bataille qui est en évolution constante. Ce programme inclut d’abord une formation de base pour le personnel. Il convient d’y inclure les informations utilisées par les pirates pour piéger les usagers par la suite.

Ce plan de sensibilisation comprend parfois des examens à intervalles constants pour mettre à jour les mesures de sécurité qui existent. Cela comprend la mise en place de nouveaux dispositifs si nécessaire.

Stratégie de cybersécurité : La définition des responsabilités et des rôles

Certes, la cybersécurité est l’affaire de tout le monde. Ceux qui dirigent les organisations ont alors un rôle capital à jouer par rapport au partage des responsabilités. Ces managers sont là pour favoriser la culture de prévention et de sensibilisation. Ils sont tenus d’évaluer la vulnérabilité et de mettre en place des mesures de responsabilisation. Une organisation devrait commencer par titulariser une personne en termes de cybersécurité. Ce responsable désigné occupe alors différentes fonctions.

D’ores et déjà, il doit être informé sur les tendances, les menaces et les options en termes de sécurité. Pour ce faire, il convient de se renseigner auprès des associations de cybersécurité. Il faut aussi planifier diverses mesures de sécurité pour les mettre en œuvre par la suite. Il convient de passer à l’application des pratiques et des politiques dans le domaine.

Les gestionnaires pour leur part devront fournir toutes les directives aux salariés sur l’importance relative à la cybersécurité. Ils devront surveiller les projets en la matière et consulter des conseillers juridiques ou des experts au sujet des lois provinciales ou fédérales.

Élaboration de normes et de politiques

La politique de sécurité est définie comme un document expliquant aux employés ce qu’ils ont le droit de faire ou de ne pas faire en termes de sécurité. À titre d’exemple, les organisations sont de plus en plus réticentes à permettre l’utilisation des réseaux sociaux via la connexion professionnelle. De même, l’employé ne devrait pas non plus utiliser sa boîte mail personnel. Aucun salarié n’est autorisé à brancher un ordinateur ou une clé USB au réseau de l’entreprise. Ceux qui travaillent depuis la maison ne le fera qu’en utilisant des dispositifs de sécurité approuvés.

La norme pour sa part se définit comme étant une documentation explication le mode d’accomplissement d’une tâche. Les normes en lien aux mots de passe par exemple décrivent les caractéristiques que doit posséder un mot de passe donné. Cela porte sur la longueur et la fréquence d’usage avant de changer de code.

Toujours en termes de cybersécurité, il convient de définir une politique simple pour définir les règles et principes. Les normes doivent être relevées pour être adaptées à l’organisation ou encore à la cybersécurité en place au sein de l’entreprise. Les membres du personnel doivent être tenus informés des éventuelles conséquences s’ils venaient à transgresser les règles.

Stratégie de cybersécurité : L’élaboration d’un plan de cybersécurité

Quelle que soit l’organisation, mettre en place un système de cybersécurité devrait toujours être une priorité. La pierre d’assise de la sécurité est composée à l’aide de ce plan qui permet de comprendre tous les rouages du mécanisme de contrôle. Les risques et les menaces planant sur l’activité sont alors sous-contrôle. Au fur et à mesure, il est envisageable de vérifier le plan et de l’élargir si nécessaire. Encore qu’il convienne de disposer des ressources nécessaires pour la mise en place de tous les éléments du plan. Une fois que les responsables du domaine informatique ont édifié le plan, il est d’abord laissé à l’appréciation de la direction. Pour l’exécution, il convient encore de disposer des moyens et du budget nécessaire. Force est de comprendre que tous les plans relatifs à la cybersécurité sont susceptibles de contenir des informations délicates. Ainsi, il faut savoir les manipuler et les diffuser toujours en tenant compte des impératifs en termes de sécurité.