Avec l’essor du clouding et la généralisation de la digitalisation de la gestion des informations, les entreprises sont de plus en plus vulnérables face aux cyberattaques. Quand on jette un coup d’œil aux chiffres, c’est assez effrayant de voir que 8 entreprises sur 10 ont été victimes d’une cyberattaque en 2019 : sabotage, vol de données personnelles et demande de rançon, détournement de site web, etc.

Désormais, la cyberguerre n’est plus à négliger car elle constitue une menace bien réelle pour la pérennité de l’entreprise. Force est de constater que les stratégies de l’entreprise en matière de sécurité informatique ne sont pas encore à la hauteur  de l’ampleur des risques auxquelles elle est exposée. De plus, les hackers ne s’en prennent pas seulement aux grandes entreprises, même les PME en font les frais. D’où l’importance des outils pour lutter contre la cyberattaque car on peut à tout moment en être victime.

Pourquoi faire appel à un service de sécurité informatique

Même s’il existe des solutions abordables pour lutter contre les cyberattaques, les enjeux financiers sont trop grands pour qu’une entreprise se contente d’alternatives bon marché. Dès que l’entreprise entrevoit de s’aventurer dans le monde du web, elle doit envisager de faire appel à un service de sécurité informatique. En effet, seul un professionnel peut identifier les failles du système d’information et être à même de proposer des solutions pour préserver les données. Actuellement, certaines boîtes de sécurité informatique proposent un système de surveillance virtuel très efficace qui fonctionne comme une caméra de sécurité virtuel sur le réseau de l’entreprise. Il peut donc enregistrer tout ce qui se passe sur le trafic et dissuader les pirates de s’en prendre à l’entreprise. Mais pour pouvoir bénéficier d’un tel niveau de sécurité, il faut être  prêt à mettre la main à la poche car le coût d’un abonnement annuel à ce genre de service tourne autour de 10.000 euros.

Parmi les attaques les plus courantes, celui au virus informatique est sans doute le plus répandu. D’où l’importance des logiciels anti-virus. Ils peuvent s’avérer couteux mais certaines sociétés de renom telles que Kapersky et McAfee proposent des solutions abordables pour les PME. Pour quelques centaines d’euros, vous pouvez bénéficier d’un an d’abonnement au service de protection des données incluant un anti-virus et un logiciel anti-espion. Le tarif varie selon le niveau de protection alors à vous de déterminer la solution la mieux adaptée en tenant compte des éventuelles pertes financières en cas de cyberattaque. Pour faire simple, d’après une étude publiée par le Ministère britannique des médias, une cyberattaque occasionne 1.000 à 20.000 euros de pertes à une entreprise. Vu ainsi, dépenser 800 euros pour une protection optimale incluant un pare-feu, des sauvegardes automatisées et un système sophistiqué de protection de données personnelles, ce n’est pas une si mauvaise idée.

Adopter une stratégie pour faire face aux menaces

Durant de nombreuses années auparavant, la sécurité informatique a été trop négligée et ne représentait qu’une infime partie du budget général de l’entreprise. Mais avec l’augmentation des attaques, on saisit désormais pourquoi il est si important d’adopter une stratégie pour garantir la protection des données confidentielles impliquant en même temps la formation du personnel et le recours à des services de protection de données informatiques.

Si l’entreprise en question fait appel au clouding pour stocker ses données, il est impératif de disposer d’un optimiseur de performance permettant de  déceler les éventuelles menaces avant qu’ils ne piratent les données personnelles de l’entreprise. Parmi les plus réputés, on peut notamment citer Incapsula ou Cloudflare. Ces outils sont disponibles en version gratuite mais il est recommandé d’opter pour la version professionnelle pour une protection optimale.   Ils sont très efficaces pour protéger les sites web des entreprises contre les adresses IP malveillants. En cas de trafic inhabituel sur le site web, l’outil en question soumet un CAPTCHA à l’utilisateur pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un robot malveillant qui veut s’en prendre au réseau de l’entreprise.

Il existe également des sociétés qui proposent des systèmes de protection contre l’usurpation d’identité. Pour rappel, c’est une technique utilisée couramment par les hackers pour extorquer de l’argent aux entreprises. En effet, les cas d’escroquerie de ce genre ont été multipliés par 20 entre 2015 et 2019. En pratique, le pirate en question se fait passer pour un dirigeant de l’entreprise et ordonne à un subordonné via un courrier électronique d’envoyer de l’argent sur son compte. Parfois, les escrocs utilisent un faux compte mais le plus dangereux, c’est quand les hackers arrivent vraiment à accéder à la messagerie de l’entreprise. En faisant appel à une société spécialisée dans la protection d’identité, l’entreprise peut bénéficier d’un système de surveillance qui envoie une alerte en cas de vol de données ou de mouvement de crédit.