[Paris] : Nous avons frôlé la catastrophe. 850.000 – c’est le nombre d’ordinateurs qui ont été piratés à distance. Ayant pour but de répandre des attaques informatiques, les cybergendarmes français ont été réactifs afin de déjouer ce plan malveillant. Cela fait maintenant 3 ans que les cybergendarmes traquent sans relâche un réseau de hackers sur une échelle internationale. C’est avec le support incontesté d’Avast, fameuse société de logiciel antivirus, que le Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la Gendarmerie Nationale a mis fin à cette attaque.

Vous pouvez lire l’intégralité de cet article sur BFMTV