Data center with endless servers. Network and information servers behind glass panels. 3d rendering.

Les avantages d’utiliser un centre de données vert

Les smartphones ont rendu la vidéo et la photographie haute définition accessibles à presque tout le monde, ce qui entraîne une croissance sans fin de nouvelles données qui doivent être stockées et enregistrées pour un accès futur. Cela a des implications importantes à la fois pour les coûts d’exploitation d’un centre de données et pour l’environnement.

Alors que le marché grand public des produits électroniques continue de croître, les entreprises continuent d’élargir leurs besoins en matière de stockage et de conservation des données.

Aujourd’hui, des millions de serveurs fonctionnent quotidiennement dans le monde entier. Ceux-ci sont souvent mis à niveau et gérés, mais ils ne sont pas toujours utilisés. On estime que ces serveurs inutilisés coûtent des milliards chaque année. Cela pourrait être un énorme gaspillage d’argent, ainsi qu’un gaspillage d’énergie précieuse.

Les centres de données verts ont reconnu ces déchets et ont travaillé pour les réparer. De nombreuses entreprises sont désormais plus conscientes de leur empreinte carbone et réfléchissent à ce que les centres de données durables peuvent offrir.

L’importance de la technologie verte dans les centres de données


Les nouvelles exigences de stockage de données ne dénotent pas nécessairement une relation linéaire dans les exigences matérielles. Les effets des nouvelles exigences de stockage se multiplient sur toute la ligne, car les politiques de rétention modernes exigent généralement des sauvegardes fiables et faciles d’accès. Toutes ces nouvelles données doivent être sécurisées, refroidies et transmises efficacement. La mise à niveau des centres de données peut également signifier l’expansion de l’espace physique pour les nouveaux racks et autres équipements, qui doivent tous être éclairés, refroidis et sécurisés.

À l’heure actuelle, même les petits centres de données consomment de grandes quantités d’énergie. Faire fonctionner une ferme de serveurs, des ventilateurs, des consoles, des moniteurs, des lumières et des systèmes de refroidissement toute la journée, tous les jours, nécessite de grandes quantités d’énergie.

Étant donné que les centres de données nécessitent une disponibilité élevée, de nombreux systèmes fonctionnent en continu, quelle que soit leur utilisation. Les systèmes redondants conçus pour améliorer la fiabilité et la sécurité consomment eux aussi de grandes quantités d’électricité.

Réduire l’impact environnemental des centres de données


La réduction de la consommation d’énergie profite à l’environnement et offre des avantages économiques à l’opérateur du centre de données. Avec l’augmentation constante du coût de l’énergie, les industries énergivores sont toujours à la recherche de nouvelles façons de réduire leurs frais généraux. Les propriétaires de centres de données ne sont pas différents. Les centres de données modernes réduisent leurs coûts de diverses manières.

Le développement technologique toujours croissant oblige les centres de données modernes à utiliser de nouveaux équipements. Les équipements plus récents sont non seulement plus performants, mais aussi plus économes en énergie. Les équipements plus anciens qui n’étaient peut-être pas éconergétiques au départ se dégradent avec le temps, augmentant ainsi leur consommation d’énergie.

Dans un centre de données qui peut utiliser 10 ou 15 MW avec un nouvel équipement, même une dégradation mineure de l’équipement peut entraîner une augmentation considérable de la consommation d’énergie.

Utiliser moins d’énergie avec la virtualisation
La virtualisation est la dernière tendance en matière d’amélioration de l’efficacité des centres de données pour de nombreuses raisons, dont la consommation d’énergie.

Avec la virtualisation, le personnel informatique peut contrôler l’équipement d’une machine virtuelle exploitée à un autre endroit. Cela se traduit par une réduction du besoin de confort de base commun aux centres de données, comme une température ambiante appropriée et un éclairage adéquat. Sans ces préoccupations, les centres de données virtuels peuvent fonctionner à des températures plus élevées avec une empreinte énergétique réduite.

La température ambiante peut ne pas sembler être un facteur substantiel dans les coûts énergétiques liés à l’exploitation d’un centre de données. Cependant, les coûts énergétiques diminuent considérablement avec des augmentations relativement mineures de la température de fonctionnement. Les opérateurs de grands centres de données qui ont constaté des réductions substantielles de la consommation d’énergie grâce à l’exploitation d’un centre de données à température plus élevée incluent Google, Facebook, Microsoft, Yahoo!, Intel et Sun. En particulier, Sun a constaté une réduction de 4 % de ses coûts énergétiques en augmentant d’un degré la température de son centre de données.

La virtualisation permet également d’avoir plusieurs logiciels sur le même serveur. Cela peut souvent combiner jusqu’à une douzaine de serveurs en un seul. Ceci, encore une fois, réduira les coûts pour l’utilisateur qui stocke ses informations dans cette installation.

Désactiver les serveurs inutilisés ou morts
Lorsqu’une entreprise s’associe à un centre de données, elle fournit une quantité spécifique de stockage dont elle a besoin. À partir de là, le centre de données allouera un espace adéquat.

En règle générale, un centre de données allouera de l’espace supplémentaire pour se préparer à une expansion ultérieure. Cela se fait souvent automatiquement, et non à la demande du client. Bien que cela laisse de la place à la croissance de la clientèle, cela crée également un espace serveur mort jusqu’à ce que cette expansion se produise.

Les estimations montrent que jusqu’à un cinquième de tous les serveurs sont inactifs. Ces pièces matérielles inactives consommeront toujours de l’énergie et d’autres ressources, ce qui coûtera à la fois au centre de données et au client.

Les centres de données verts éteignent ces serveurs morts. Cela réduit la consommation d’énergie, et donc les coûts, ce qui se traduit par une baisse des frais facturés aux clients.

Retarder les dépenses en capital
L’une des raisons pour lesquelles les centres de données coûtent si cher est que le centre de données a des dépenses pour les estimations de consommation d’énergie. Les centres de données écologiques éliminent ces dépenses excessives en utilisant l’alimentation à la demande.

Une surveillance et une analyse continues permettent aux centres de données soucieux de l’environnement de n’utiliser que la quantité d’énergie dont ils ont besoin. Ils le font plutôt que d’augmenter la capacité électrique qu’ils pourraient ne pas utiliser pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. De plus, les centres de données écologiques utilisent des outils spécialisés qui leur permettent de récupérer l’énergie inutilisée. Ils peuvent utiliser cette puissance pour différentes applications au sein de l’installation.


Les centres de données écologiques peuvent avoir des frais de démarrage élevés, mais à long terme, ils sont plus efficaces et plus rentables. Puisqu’elles sont économes en énergie, ces installations consommeront moins d’énergie. Ceci, à son tour, signifie moins de frais généraux. Ceci est très avantageux pour l’utilisateur qui recherche une option de stockage de données abordable et respectueuse de l’environnement. Les installations vertes offrent la même quantité d’énergie, de bande passante, de sécurité et de stockage que les installations qui ne fonctionnent pas en « mode vert ». La seule différence est qu’ils sont capables de le faire sans laisser d’impact important sur l’environnement.

Enfin, pour fournir une grande partie de l’énergie nécessaire au fonctionnement des centres de données standard, de nombreux grands centres de données utilisent des bancs de générateurs diesel. L’évacuation des gaz d’échappement à l’extérieur réduit la qualité de l’air dans la zone environnante. Les centres de données virtuels et les centres de données sombres consomment moins d’énergie de la communauté environnante et gaspillent beaucoup moins d’énergie en fonctionnement normal que les centres de données conventionnels.

Donc, si vous n’êtes pas encore passé à un centre de données vert, qu’attendez-vous ?

Source:

  • https://unsplash.com/
  • Istock.com/
  • https://greenerideal.com/
  • https://www.techtarget.com/

A lire aussi