Étant définie comme un moyen de communication en audio et vidéo entre deux ou plusieurs personnes, la visioconférence est souvent utilisée par les entreprises pour les réunions dont les participants sont géographiquement éloignés. En plus des équipements nécessaires (écran, micro, caméra ou webcam…), la visioconférence requiert un logiciel qui va piloter l’ensemble des matériels. Celui-ci peut être intégré à l’ordinateur ou au système même de visioconférence. Il existe toutefois un moyen pour s’affranchir d’un logiciel : le WebRTC.

Les prérequis

Élaboré en JavaScript et en HTML 5, le WebRTC est une belle démonstration de la communication sans plugin à paramétrer. Pour assurer l’échange, les navigateurs des interlocuteurs doivent suivre un protocole de communication commune. La majorité des navigateurs ont déjà intégré le WebRTC dans leur programme. S’agissant entre autres de Chrome, Firefox, Opéra, Canari, Nightly ou encore Safari.

Généralement, pour la mise en marche d’une application utilisant la technologie du WebRTC, voici d’abord les composants de l’interface :

  • GetUserMedia : c’est un critère essentiel pour accéder aux matériels de communication (webcam et micro).
  • RTCPeerConnection : il s’occupe d’envoyer et de recevoir des médias.
  • DataChannels : il assure l’envoi des fichiers entre les navigateurs.

À ces API s’ajoutent des protocoles de transport de flux ainsi que des protocoles sécurisant les flux échangés. Au développeur de mettre en place les serveurs (ICE), de configurer l’architecture et les fonctionnalités qu’on souhaite offrir à l’application de vidéoconférence.

Voici quelques listes d’outils utilisant la visioconférence qui se basent sur la technologie WebRTC :

  • Appear.in : pouvant réunir jusqu’à 8 utilisateurs, cette application est simple d’utilisation puisqu’il suffit de se connecter au site et de partager l’URL fournis par Appear.in aux autres participants.
  • Gruveo.com : son seul souci est qu’elle est limitée à 2 interlocuteurs.
  • Hubl.in : pouvant mettre en communication jusqu’à 9 personnes
  • Hello : pas de limite quant au nombre de participants, mais au-delà de 5 interlocuteurs, la qualité de l’appel et des images diminue.
  • Talky.io : pour les particuliers.

Les avantages considérables du WebRTC

L’un des avantages considérables du WebRTC est qu’il ne nécessite aucune infrastructure, ce qui présente une importante réduction des coûts d’installation contrairement aux autres systèmes traditionnels de visioconférence.

On notera également le gain de temps qu’il propose (communication directement en ligne, sans déplacement). Comme les outils de communication existent sur Android et iOS, les interlocuteurs peuvent participer aux réunions même en déplacement. La visioconférence sous le WebRTC devient un véritable moyen pour renforcer les relations entre collaborateurs, clients et partenaires.