Avec la révolution technologique, tous les secteurs d’activités se ruaient peu à peu dans la numérisation de leurs activités dans le but d’optimiser leur productivité. Mais depuis l’apparition du Covid-19, on constate une accélération massive du rythme des entreprises vers la transition numérique. La pandémie a certes engendré une crise économique mais elle a indéniablement forcé les entreprises à se focaliser sur la digitalisation, du fait que les seules activités probantes de la période de crise sanitaire étaient les achats et le télétravail. La pandémie va encore durer pendant on ne sait combien de temps alors si les entreprises veulent survivre ou même sortir gagnantes, la transition numérique est incontournable.

La digitalisation : une alternative pour une sortie de crise

Toutes les entreprises ont souffert de la crise sanitaire due au coronavirus. Cependant, il faudra trouver une porte de sortie pour maintenir les entreprises debout durant cette période interminable de pandémie. Étant donné que le virus se transmet par le contact physique, ce serait maintenant le moment opportun pour se lancer vers la digitalisation. Depuis le début de l’année, la survie de plusieurs entreprises qui ont déjà eu recours à cette optique témoigne de la réussite de cette perspective pour le développement des sociétés.

Le télé-achat, qui auparavant a déjà eu pas mal de succès dans ce domaine, a connu une importante croissance de résultat depuis cette période de confinement. Sans parler des services d’hôtellerie qui cherchent désormais se faire démarquer dans la vente de leur produit à travers le numérique. D’autres secteurs qu’on ne pensait pas du tout se lancer dans l’e-commerce, se pressent également à se faire de la place dans le monde du numérique. Le télétravail s’est aussi imposé dans plusieurs entreprises. Bon nombre d’employés ne rejoignent plus leur lieu de travail pour assurer leurs missions. Ils travaillent dorénavant depuis leur domicile. Il en va ainsi d’une grande partie du personnel de Google et de Microsoft : ils sont actuellement plus de 50.000 à travailler chez eux.

Comment se passe la digitalisation chez les entreprises ?

La propagation du coronavirus a obligé les gouvernements à prendre des mesures radicales pour éviter une hécatombe. L’adaptation était alors inévitable pour éviter la faillite. Ainsi, 75 % des organisations en France ont mis en place un système de télétravail pour maintenir leur activité. Grâce au télétravail, l’entreprise peut à la fois garantir sa pérennité et la sécurité de son personnel. Le confinement a alors mis en avant les avantages du digital : gain de temps, diminution du taux d’absentéisme, nouvelles opportunités commerciales, etc. Toutefois, force est de constater que la transition ne se fait pas sur un simple claquement de doigts, comme en témoigne de nombreuses entreprises. Elle engendre des coûts qui étaient en principe imprévus au début de l’année 2020. Avec le confinement, certaines dépenses ont dues être réaffecté pour mettre en place des antenne de télétravail.

Toutefois, ces coûts ont pu être amortis par la suppression de certaines dépenses comme les frais de transports par exemple. Comme les activités sont dématérialisées, les entreprises n’ont donc plus besoin de bureau, du moins durant un certain temps jusqu’à la fin du confinement. Les dépenses qui auraient été en principe nécessaire pour le fonctionnement du local de l’entreprise ont donc pu être affecté à d’autres priorités. Toutefois, avec le télétravail, l’employé ne fait plus l’objet que d’un encadrement limité et peut voir sa productivité chuter. Au-delà de ce problème, le véritable fléau qui risque de menacer l’entreprise, ce sont les cyberattaques. En effet, le télétravail implique que d’autres ordinateurs vont se connecter au réseau de l’entreprise, ce qui pourrait exposer cette dernière au piratage. De ce fait, l’entreprise doit doter son réseau d’un système de sécurité informatique fiable, utiliser un réseau privé virtuel (VPN) et offrir à ses employés des outils technologiques performants.