Une nouvelle ère s’annonce dans le domaine de l’assurance : la transformation digitale. Face au bouleversement qu’a connu le monde de l’assurance, l’Afrique n’est pas épargnée aux enjeux de cette transition.

La démocratisation de l’assurance passe nécessairement par le digital. Plusieurs défis sont à relever pour une relation client digital et humaine dans le domaine de l’assurance en Afrique. À part la proximité, les consommateurs exigent actuellement des services plus transparents et rapides.

Gagner la confiance de la population africaine par la transformation digitale

Le sous-développement du marché africain de l’assurance est lié à son faible développement économique et aux caractéristiques des offres d’assurance non adaptées aux besoins de la population.
Le digital représente un remède efficace pour éviter la lenteur administrative dans le traitement des dossiers des assurés, une solution pour mettre fin à la fraude. L’utilisation totale du digital dans le domaine de l’assurance permet ainsi de satisfaire les attentes des consommateurs en offrant des produits d’assurance à 100 % digitalisés. Bannir la méfiance des assurés envers les compagnies d’assurance et vice-versa sont les objectifs. La digitalisation pourra encourager les compagnies d’assurance à s’implanter sur le continent africain.

Les insurtechs arrivent aussi sur le sol africain apportant un réel changement et tentent de définir les règles de jeu en matière d’assurance. Elles s’établissent en majorité dans l’Afrique subsaharienne. Elles ont réussi à répondre à la souplesse et à la transparence exigées par les assurés.

Les micro-assurances peuvent bien s’adapter aux besoins des Africains à cause de leur stratégie ayant pour cible les personnes à plus faibles revenus. La gestion des contrats et des sinistres peuvent se faire facilement en ligne.

La complexité du fonctionnement des produits d’assurance rend la digitalisation inévitable. Ainsi, les assureurs peuvent proposer une aide et assistance aux consommateurs à travers différents moyens numériques. Cette transition digitale n’est pas toujours facile. Parfois, une compagnie d’assurance a besoin de recourir à un professionnel du digital pour réussir cette dernière et l’accompagner dans toutes les démarches nécessaires à cette nouvelle stratégie.

En effet, le numérique fait appel à des outils simples à manipuler. La souscription immédiate, la simplicité du paiement sont les grandes révolutions de l’assurance digitale. Les assurés exigent aussi un remboursement fiable et rapide, devenant possible avec la digitalisation de l’assurance.

L’adoption du numérique dans le domaine de l’assurance tarde encore à venir. Les compagnies d’assurance hésitent encore à s’investir à la différence du secteur bancaire. Les acteurs traditionnels ne sont pas encore convaincus du potentiel du numérique sur le marché de l’assurance africaine.