Chatbot

internet 2022 ChatBot AI !Les formulaires de contact sont devenus obsolètes?

Chatbot Révolution internet 2022!  Les formulaires de contact sont
devenus obsolètes?


Aujourd’hui, la réussite des entreprises repose en grande partie sur l’expérience clientèle. Avec internet,
plus question de rester à la traîne : il faut innover, toujours innover. La digitalisation des services clients
doit indéniablement figurer parmi les priorités afin de garantir la satisfaction des clients. Le chatbot
intervient comme la solution première pour de nombreuses start-ups. Et pas seulement, car certaines
sociétés de renom n’hésitent pas à suivre le même parcours pour maintenir leur place dans la
concurrence. Cependant, il semblerait que, si à ses débuts, cet outil constituait une valeur ajoutée pour
atteindre les sommets, les formulaires actuels pourraient être obsolètes au point d’en décevoir plus
d’un. Tour d’horizon sur la question des chatbots en 2022.


L’essentiel sur les Chatbots
Dit simplement, le chatbot est un robot conversationnel. Il a été configuré de sorte à pouvoir dialoguer
et répondre aux questions des internautes sur les sites comme s’il s’agissait d’un être humain: comme
vous, comme moi. Sauf que ce n’en est pas un. Il s’adresse aux clients selon des réponses préconçues
mais de manière autonome. L’on évoquerait ainsi l’intelligence artificielle car il peut grâce à certains
paramètres suivre un cheminement conversationnel avec son interlocuteur.


En 2016, le chatbot ou agent conversationnel est le support client par excellence. Non seulement
disponible non-stop, il parvient à informer et guider le visiteur dans sa navigation, à déterminer ses
besoins et à lui apporter des solutions efficaces. En ces périodes, tout laissait croire que ce système de
conseil clientèle allait vite substituer les conseillers clients physiques auprès de toutes les entreprises
dans partout le monde. Mais comment fonctionne ce système?

Les différents types de chatbot pour site internet E-commerce et site vitrine


L’utilisation de cette intelligence artificielle a pour but d’attribuer une meilleure expérience client grâce
à trois éléments :

  • la logique de la conversation : celui-ci prévoit différents cas auxquels le visiteur peut être confronté.
    Pour chacun, des réponses sont préétablies pour arriver en fin de cheminement à la réponse qu’il attend.
  • les mots clés : cet élément a pour but que le chatbot puisse converser avec l’internaute en fonction des
    mots clés qu’il pourra détecter tout au long de la discussion suivant un arbre décisionnel.
  • le langage naturel NLP ou Natural Learning Processing : celui-ci est le système le plus indépendant car il
    fonctionne grâce à l’intelligence artificielle et se conformera aux intentions du visiteur et aux données
    qu’il percevra.
    A partir de ces trois éléments et aux paramétrages prévus pour ces robots conversationnels, les
    concepteurs envisagent une entière satisfaction des internautes. Qu’en est-il en 2022?
  • Le Chatbot en 2022
    Plusieurs entreprises utilisent encore le chatbot pour faciliter l’interaction clientèle. Pour cause : une
    disponibilité assurée 24heures/24, des réponses bien détaillées pour des offres bien précises. Mais pour
    certains, cela a plutôt mal tourné. Les formulaires de contact connaissent des failles selon le rendu de
    quelques internautes. Car en vérité, ils s’attendent à être conseillés par de vrais conseillers clients

physiques. Or, certaines réponses automatisées ne satisfont pas à leur demande, voire ne coïncident pas
avec leurs besoins. Résultat : ils découvrent facilement qu’ils interagissent avec un robot : grosse
déception pour les clients mais aussi pour les entreprises! Face à cet échec quant à l’emploi du chatbot,
ils se tournent alors vers la solution la plus pratique : le recours au service client classique; et ce, quoique
la réactivité ne soit presque trop souvent incomparable à celle des chatbots.


En 2022, le problème auxquels les concepteurs font face est la nécessité d’apporter une amélioration de
l’expérience client. Pour cela, il faut des datas fiables et peu complexes. Les chatbots sont à préconiser
uniquement sous certaines conditions notamment certains prérequis. Autrement, il semblerait que le
chatbot ne puisse être entièrement autonome et ne puisse pas encore jusqu’ici substituer l’aide fournie
par les conseillers clients « humains » et non virtuels.

A lire aussi