Pour rappel, l’ERP est un système d’informations utilisant une seule base de données pour la gestion et le suivi des informations et des services opérationnels au sein d’une entreprise. Son but est d’assurer la performance des ressources afin d’optimiser la rentabilité de l’entreprise. La question qui se pose ici est de savoir si ce système est assez performant pour gérer les données massives. Voyons donc comment les données seront gérées avec l’ERP.

En choisissant d’abord le bon outillage

En plus des critères payant et gratuit, les éditeurs ERP peuvent être généralistes ou spécifiques. Il est de ce fait important de savoir bien choisir sa solution ERP en fonction du métier et de la taille de l’entreprise. Un ERP est censé être flexible, s’adapter à l’organisation de l’entreprise et surtout évolutif à moyen ou long terme. Pour aller plus loin, l’ERP se doit d’être intuitif, personnalisable et facile à manipuler par les utilisateurs.

Il arrive que l’éditeur soit aussi l’intégrateur du système. Dans ce cas, il faut  veiller à ce que l’accompagnement soit pérenne et de qualité. Pour que le système soit opérationnel et pour que les risques de perte de données soient réduits, un bon système de sécurité doit s’instaurer. Cependant, même si  un ERP est doté du meilleur système de sécurité, une négligence humaine peut nuire à l’ensemble du système.

En prenant en compte le facteur humain

La prise en compte du facteur humain est cruciale dans la mesure où une simple erreur d’un utilisateur peut créer un véritable désastre dans le système d’information. Les erreurs peuvent prendre la forme du non-respect de certaines règles de sécurité, d’une mauvaise pratique ou d’un comportement interdit. Les données de l’ERP seront alors exposées au danger.

Donc, pour mieux gérer les données, la mise en place de règles de sécurité compréhensibles par tous, doit être effectuée au moment de l’implantation de l’ERP. Les responsables du traitement des données doivent veiller à ce que ces règles soient observées et appliquées par tous au quotidien. Il faudrait un peu plus de vigilance au niveau des multiples portes d’entrée liées aux différentes manipulations (terminaux de consultation, outils tiers, données collectées depuis d’autres logiciels…). Bien entendu, il ne faut pas oublier l’essentiel, à savoir : l’historisation et l’horodatage des données ainsi que la traçabilité des modifications au niveau de la base de données.

En conciliant le BI et l’ERP

Afin d’exploiter plus aisément les données en entreprise et  en tirer ainsi leur valeur, l’univers de l’information propose de concilier le BI et l’ERP. Le BI ou Business Intelligence est en fait une technologie qui utilise les données collectées pour les exploiter en vue d’un meilleur pilotage de l’entreprise. Il s’adresse particulièrement aux dirigeants qui souhaitent que leurs décisions soient toujours les bonnes. Choisir une solution ERP intégrant le BI est tout à fait bénéfique pour l’entreprise. On peut citer l’exemple du SAP Business Suite.