Animer une communauté de façon virtuelle peut paraître facile, voire amusant. Pour autant, le métier de community manager révèle bien des difficultés surtout avec l’évolution incessante du numérique. Si l’on demande à l’animateur d’être créatif, bon rédacteur SEO, organisé et stratégique, il lui faut également maîtriser les outils pour mieux manager sa communauté. Certains community managers se sont déjà lancés dans cette voie pour devancer la concurrence. On les appelle les community managers analyste.

Le CM devient analyste !

Lorsque les bases sont acquises, le CM peut améliorer ses capacités en exploitant les ressources infinies d’outils à sa disposition. En s’aidant par exemple d’un outil spécialisé comme Buffer, il peut planifier les partages sur les réseaux sociaux et ainsi gagner du temps. Un outil de veille comme Mention sera aussi un excellent compagnon pour être alerté des opinions et avis des internautes concernant une entreprise dont la communauté est à gérer.

Bien évidemment, les outils d’analyse comme Google Analytics permettent de ramener de la clientèle en déterminant les sources de trafic. Par ailleurs, certains outils permettent de rechercher des influenceurs, analyser les chiffres ou extraire des hashtags. Bref, l’utilité des outils est de gagner non seulement du temps, mais aussi en productivité, en organisation et en visibilité.

Le CM empiète sur d’autres domaines

Le Community manager a beaucoup à faire surtout s’il est chargé d’animer plusieurs réseaux sociaux d’une entreprise. Grâce aux outils innovants, il pourra jouer le rôle de monitoring. Il veille alors aux actions pilotées par les outils.

Voici tout de même un cas intéressant. Lorsqu’il est question de rechercher des solutions pour plus de productivité, il n’est pas étonnant que le CM utilise un outil pour mesurer l’efficacité des actions marketing global. Oui, le CM pourrait être en mesure de le faire avec ses bons bagages en marketing digital. Mais ce rôle lui pousse à empiéter celui du webmarketeur. Un autre cas, le CM est aussi appelé à maitriser le SEO, une action qui doit être limitée pour ne pas empiéter le domaine de l’expert en référencement. Certaines entreprises tentent toutefois de rapprocher ces deux métiers.

Il est alors grand temps pour le CM de savoir distinguer ses rôles et de se spécialiser, puisque le métier présente une multitude d’orientations. Si un community manager analyste peaufinera ses talents avec les nombreux outils, le Community Manager/Rédacteur usera de sa plume fine pour travailler le référencement de l’entreprise. Quant au community manager de terrain, il travaillera beaucoup en offline.