Depuis les années 2000, la révolution économique sévit en Afrique et elle s’accompagne de la révolution dans le secteur digital. Ce dernier est considéré comme étant la clé de voute du développement africain. Le but de l’économie numérique est de transformer les secteurs qui composent l’économie africaine. Avec les technologies sur l’analyse des données et le cloud computing, l’Afrique avance vers un développement sans précédent. Quels sont alors les secteurs les plus concernés par cette évolution ?

Economie numérique : Le mobile banking et la santé

L’évolution numérique de l’Afrique est encore plus intéressante sur le plan économique et social. Certes, voilà 20 ans déjà que des changements se font ressentir dans le domaine du mobile banking et de la santé en même temps. Quoique l’agrobusiness en profite également quelques parts. Grâce à internet, la santé n’est plus aussi précaire dans les pays africains. Effectivement, il n’est plus nécessaire de se rendre dans les centres médicaux pour profiter d’une auscultation préalable à une cure.

Les plateformes de santé digitales permettent aux patients d’établir une connexion avec des médecins disponibles qui leur recommanderont la cure en adéquation avec leurs maux. Les drones peuvent être utilisés pour catapulter des médicaments et des poches de sang en vue de sauver de nombreuses vies dans les régions enclavées.

Du côté du mobile banking, il est révolu le temps du paiement en espèce. Au magasin comme à la pharmacie, dans de nombreux pays d’Afrique, la paie est révolutionnée. Il suffit dorénavant de faire usage de son téléphone portable pour pouvoir payer toutes ses courses. Grâce à cette révolution, de nombreuses personnes qui ne sont pas encore bancarisées peuvent faire apporter leur contribution au secteur de l’économie formelle.

Du côté des entreprises

En Afrique, le numérique bénéficie aussi d’une démocratisation. De ce fait, il est capable de mieux aider les entreprises à gagner de la valeur tant sur le plan financier que technique et humain. Aussi, force est de constater que le digital fait partie intégrante du quotidien de la population. Les entreprises connaissent une ascension fulgurante grâce au numérique. Ces startups se développent de plus en plus via l’usage d’outils digitaux pour lisser tous les processus.

Pour le recrutement, de nombreux porteurs de projets décident de créer des plateformes leur permettant de se constituer un vivier de candidats potentiels. Cette création d’outils numériques atteints diverses facettes du monde professionnel dont celle de la paie ou de l’évaluation de performance.

Force est de constater que ces idées de génies consistant à développer des dispositifs ne viennent pas des expatriés. Elles sont mises au point et exécutées par les nationaux eux-mêmes qui se forment en numérique et qui mettent à plat leurs connaissances au profit de leurs propres entreprises.

Economie numérique : Quid de l’éducation ?

Le numérique ne concerne pas uniquement le domaine du mobile banking et de l’entreprenariat. En effet, en Afrique, il touche également le secteur de l’éducation. Ne serait-ce qu’au Niger ou encore au Sénégal, le gouvernement a pris l’initiative de développer des programmes nationaux qui usent de moyens de communication modernes à l’instar de la radio. Ce qui permet aux enseignants de renforcer leur capacité à enseigner. Les enfants pour leur part pourront apprendre directement grâce à l’écoute.

Mieux, l’Afrique connait également l’enseignement via internet. Pour ce faire, les étudiants peuvent se rendre sur YouTube ou sur le web pour suivre des cours et écouter des leçons sur vidéos. Grâce à la propagation sans limites de téléphones mobiles et de tablettes en Afrique, l’éducation avance également à grands pas.

Recherche d’emploi et business

Les moyens de technologie qui se répandent sur le continent africain permettent à la population de s’engager dans des business plus florissants. Pour communiquer, il suffit d’user de SMS ou d’avoir recourt aux messages privés via les réseaux sociaux. Dès lors, les affaires peuvent marcher sans nécessiter d’entrevue au préalable.

Les outils digitaux permettent aux gens formés sur le numérique en Afrique d’atteindre leurs objectifs. Par ailleurs, une formation sur le numérique devient une sorte de garantie permettant de trouver du travail dans les grandes entreprises en Afrique. Ainsi qu’il a été précisé, les organisations ne fonctionnent qu’avec l’aide des dispositifs numériques. Dès lors, disposer de solides connaissances sur ces derniers permet de trouver du travail plus aisément.