Digital et numérique, on les utilise souvent sans distinction pour une même situation, surtout quand on parle d’équipements électroniques. Ces deux termes sont-ils équivalents ou non ? Focus sur l’utilisation correcte de ces dernières.

Main comme manuel, doigt comme digital

Dans la langue française, le mot “digital” se rapporte au terme “doigt”. Etymologiquement, sa racine latine est “digitus”, utilisé pour designer les doigts. Cela dit, c’est un terme anglais issu de digit (signifiant “doigt”) et servant à désigner l’ensemble matériels électroniques. C’est avec l’apparition des applications mobiles que ce terme en français vit son incursion dans l’univers de la technologie. Dès lors, il se référa principalement aux supports technologiques à manipuler avec le doigt : smartphone, tablette, etc. On parlera alors de supports digitaux.

Le numérique pour un rapport indirect avec l’humain

À la base, numérique se différencie de digital par la relation entretenue entre l’utilisateur et la machine. Grosso modo, le digital permet un contrôle tactile de l’appareil. Il permet ainsi d’établir un rapport et une expérience directe de l’humain avec la machine. Pour le numérique, l’équation est un peu plus complexe. Celui-ci doit faire appel à des chiffres, des connexions secondaires (système d’exploitation, aides, supports, etc.) pour instaurer le lien entre le PC et l’usager.

Digital et numérique : toujours aussi différents ?

À la base, il s’agissait de deux termes polysémiques bien distincts. Mais avec le temps, ils ont fini par se rapporter à un même ensemble de choses : les équipements électroniques à principe binaire. Cela ne signifie toutefois pas qu’ils sont égaux. Ils sont davantage complémentaires que pareils malgré les confusions d’usage des plateformes de communication. Leurs sens ont évolué et se sont enrichis avec le temps. Ils ont gardé leur étymologie de base : le digital pour l’usage et l’expérience, le numérique pour l’encodage de données.  Dès lors, un smartphone peut être digital ou numérique, ou bien digital et numérique. Linguistiquement parlant, l’usage d’untel ou untel terme dépendra du contexte, de la nature du message à faire passer et du récepteur.

Actuellement, on a tendance à délaisser le numérique pour le digital. Pour ne pas chercher loin, on se réfère au digital pour parler d’expériences ou de supports technologiques. Et si digital plaît aussi peu aux linguistes français en terme d’informatique, c’est parce que la langue française voit d’un mauvais œil les anglicismes.