Les différences entre le CRM, DMP et CDP


Pour mieux orienter la stratégie de son entreprise, il est important de connaître d’une manière intégrale ses clients ou prospects. Grâce aux CRM, DMP et CDP, la collecte des données et leur gestion sont rendues faciles. Les spécificités de chacun(e) de ces outils ou plateformes permettront de les comparer.

CRM – outil de gestion de la relation client

Le CRM ou Customer Relationship Management est la solution pour améliorer la qualité de la relation entre la marque et ses clients. Les données collectées dans le CRM facilitent la prise de décision au niveau d’une entreprise entre autres la réalisation de campagnes marketing par e-mail ou par SMS.

Cet outil automatise également les activités de vente et la fidélisation des consommateurs. Le CRM gère en principe les données offline et ne permet pas de connaître le comportement des consommateurs en ligne. Le CRM concentre ses données autour d’un identifiant CRM qui peut être un client ou un prospect. Il est bénéfique pour toutes les entreprises.

DMP – un accumulateur de données

La plateforme de gestion de données ou DMP est un entrepôt de données qui permet de mieux cibler son audience. Ce ciblage est réalisable grâce à la capacité des cookies à mémoriser les actions des consommateurs dans le site internet de la marque. Contrairement au CRM, la DMP manque pratiquement de données offline qu’elle ne permet pas de suivre les achats des clients en magasin.

Le système analysé dans une DMP est le visiteur anonyme du site alors que celui analysé dans un CRM est le client ou prospect. La DMP a donc une faible chance pour réussir une action directe sur les consommateurs. Les cookies ont une durée de vie limitée et les informations sur les visiteurs risquent de se perdre avec le temps. Les sociétés de voyage, les banques, les assurances et les agences de vente en ligne utilisent en principe cette DMP.

CDP – une nouvelle solution pour tout connaître sur son client

L’avantage principal de l’utilisation d’une CDP est de faciliter l’application de la RGPD (règlement européen sur la gestion des données personnelles) au sein d’une entreprise. La DMP convient plutôt aux professionnels de la Business Intelligence alors que la CDP est plus pratique pour les professionnels du marketing.

La Customer Data Platform est plus couteuse puisque son intégration demande 3 à 6 mois et une intervention de plusieurs responsables d’une entreprise. Elle visualise les clients à 360° (online et offline) et permet de lancer des campagnes multicanaux. Les entreprises ayant davantage de données et une grande liberté financière pourront profiter des avantages de cet outil. Les informations obtenues à partir de la CDP sont la durée de navigation d’un visiteur sur une page Web, le nombre de clics d’ouverture des emails envoyés, l’intérêt d’un client pour un sujet…