Covid-19 : la cybersécurité devient une priorité en entreprise

0
136
Covid-19 : la cybersécurité devient une priorité en entreprise

La pandémie de Covid-19 a complètement chamboulé l’économie mondiale, menaçant réellement la vie des entreprises. Bon nombre d’entre eux ont dû recourir au télétravail pour pouvoir poursuivre leur activité.  Ce bouleversement soudain a offert une multitude de fenêtres d’opportunités pour les hackers car plus il y a d’appareils connectés et d’utilisateurs,  plus il sera facile de trouver des failles pour infiltrer les bases de données d’une entreprise. L’accélération  de la transformation numérique n’a fait qu’accroître les risques. À cela s’ajoute la révolution vers la 5G et la vulgarisation du Cloud. Tous ces facteurs offrent un contexte à haut risque en matière de cybersécurité.

Une augmentation exponentielle du nombre d’attaques

Il faut dire qu’avec la pandémie de  Covid-19, les entreprises ont dû revoir ses priorités. Outre la transition vers le télétravail, chaque entreprise est désormais obligée de mettre en place une politique axée sur la cybersécurité. Et pour cause, on a constaté une augmentation exponentielle du nombre d’attaques informatique depuis le début du confinement. Les pirates ne s’en prennent pas uniquement aux entreprises. Toutes les organisations en font leurs frais. Ainsi, on estime que 93% des organisations en France ont subi au moins une forme de cyberattaque, avec des conséquences plus ou moins graves.

Si certaines de ces attaques étaient de simples espionnages inoffensifs, d’autres étaient perpétrés par des hackers malintentionnés qui pouvaient sérieusement porter atteinte à la réputation et à la pérennité de l’entreprise. Dans la majorité des cas, l’objectif était de voler des données confidentielles (30% des attaques) ou de réaliser des transactions financières au profit des hackers (35%). Les méthodes les plus courantes utilisées par les pirates sont le phishing, l’usurpation d’identité et la rançon logicielle.

Les risques liés au télétravail

L’augmentation significative du nombre de télétravailleurs est une réelle menace pour l’entreprise. Avec peu de connaissance en matière de cybersécurité, les employés restent le maillon faible de la chaîne de l’entreprise. En pratique, les hackers profitent des failles de sécurité des ordinateurs personnels des employés pour s’infiltrer dans le réseau de l’entreprise. En effet, la plupart de ces machines ne disposent pas d’outils de sécurité performants pouvant détecter les logiciels malveillants utilisés par les hackers.

Étant donné que les impacts de cette pandémie se feront encore sentir en 2021, il est donc crucial que chaque entreprise adopte un protocole d’urgence pour gérer les attaques cybernétiques. Même si la plupart des PME sont encore très vulnérables face aux hackers, la prévention reste toujours d’actualité.  Chaque entreprise doit donc se focaliser sur l’amélioration de la gestion de données,  la dotation d’outils de protection contre les logiciels malveillants et l’optimisation du système de surveillance des accès et de contrôle des identités.

Covid-19 : La nécessité de la mise en place d’une stratégie efficace

Déjà mis à mal par la crise sanitaire, les entreprises pourrait ne plus se relever s’ils sont victimes d’une attaque cybernétique. C’est pourquoi la mise en place d’une stratégie pérenne en matière de cybersécurité doit être la priorité des entreprises pour cette année 2021. Il s’agit tout d’abord de mettre en place un système de défense solide pour parer à toute intrusion.

Le véritable problème réside surtout dans la pénurie de personnel qualifié en matière de cybersécurité. Étant donné que les hackers profitent de la moindre négligence des employés pour s’infiltrer dans la base de données de l’entreprise, une séance de sensibilisation ou de formation sur la cybersécurité s’avère nécessaire afin que chaque membre du personnel dispose des compétences requises en matière de cybersécurité afin qu’ils puissent intervenir à la base pour parer toute attaque.