Combien de fois avez-vous été scotché à votre siège en attendant de voir si les taux de conversion de votre dernier article de blog grimpent en flèche ? Malheureusement, vous finissez souvent par être déçu parce que les gens n’adhèrent pas à votre contenu et ne s’inscrivent pas à votre newsletter ou n’achètent votre produit. Pourquoi cela arrive-t-il ?

Écrire un bon contenu ne consiste pas seulement à fournir des informations aux gens ; il s’agit de leur faire comprendre qu’ils ont un problème et que vous pouvez les aider à le résoudre.

Dans cet article, vous aurez trois des meilleures stratégies de rédaction pour augmenter le taux de conversion.

1)    Faites des recherches pour que votre contenu se démarque

Un bon contenu nécessite de bonnes recherches. Plus vos recherches seront approfondies, meilleur sera votre contenu. Lorsque vous choisissez un sujet pour votre prochain article, vous ne pouvez pas simplement choisir un sujet que vous aimez et attendre que tout le monde l’aime autant.

C’est là que beaucoup de commerçants se trompent. Ils pensent qu’il suffit de se passionner pour ce qu’ils écrivent mais ils sont souvent déçus lorsque leur contenu ne se convertit pas au rythme auquel ils s’attendaient.

Ne vous méprenez pas, il est important d’être passionné par les sujets sur lesquels vous écrivez, mais ce n’est pas la seule chose à prendre en considération lors de la création de contenu.

Ce que vous devez vous demander est la suivante : qu’est-ce que votre public aime lire et comment pouvez-vous les aider à résoudre un problème avec vos contenus ? Quels est leurs points sensibles ? Est-ce qu’ils ont du mal avec le marketing par courriel ?

Une fois que vous avez identifié les sujets qui intéresseront le plus vos lecteurs, analysez le contenu de vos compétiteurs. Vos concurrents sont intéressés par le même public cible que vous et par conséquent, vous voulez vous assurer que votre contenu surpasse le leur.

Une fois que vous avez identifié leur contenu principal, parcourez les articles sur le même sujet pour découvrir les éventuelles lacunes de leur contenu. Quelles stratégies n’ont-ils pas mentionnées ? Quelles expériences pouvez-vous partager que vos concurrents n’ont pas vécues ? Quelles informations manquent-ils ?

Ne copiez pas leurs points et pensez que vous pouvez écrire le même article, en mieux. Votre contenu doit être unique et si vous utilisez certaines des mêmes stratégies, vous devez vous assurer que vos données sont plus pertinentes et offrent une meilleure solution.

Une fois que vous avez choisi un sujet pour votre prochain article, il est temps de commencer votre recherche de mots clés.

Vous pouvez commencer par créer une longue liste de mots-clés potentiels, puis les rechercher dans un outil d’exploration de mots-clés et examiner le nombre de personnes recherchant ces mots-clés.

Encore une fois, les articles de vos concurrents peuvent être utiles. Consultez leurs articles dans le même sujet et voyez quels mots clés ils ont utilisés.

2)    Utiliser des formules de Copywriting pour augmenter le taux de conversion

Voyons les choses en face : la plupart des introductions dans un blog sont nulles. Ils sont trop compliqués, trop centrés sur l’entreprise et surtout ennuyeux à lire. Et même s’ils sont réellement pertinents, beaucoup ne répondent pas à la seule question qui préoccupe tout lecteur : « Comment cet article va-t-il résoudre mon problème ? »

Avec seulement quelques secondes pour attirer l’attention, il est devenu plus important que jamais de captiver les lecteurs avec une introduction convaincante, qui est l’une des parties les plus importantes de votre article (juste après votre titre).

Les humains ont une durée d’attention de seulement 8,25 secondes (une seconde de moins qu’un poisson rouge), ce qui est le temps nécessaire pour convaincre les lecteurs que votre contenu mérite d’être lu. Par conséquent, votre introduction doit convaincre vos lecteurs qu’ils sont au bon endroit.

Et il n’y a pas de meilleur moyen de le faire que d’utiliser une formule de Copywriting, qui peut fournir le cadre de base qui permettra à votre contenu de passer au niveau supérieur.

Une des formules que vous pouvez utiliser est le PAS : Problème, Agitation, Solution. Quelle est la formule PAS et comment ça marche ? Commencez par présenter un problème rencontré par votre « persona d’acheteur ». Si les lecteurs rencontrent le même problème que dans votre introduction, ils ont beaucoup plus de chances de lire le contenu en entier.

Ensuite, vient l’agitation du problème. Pourquoi le problème est-il important et quelles sont les conséquences de ne pas le traiter ?

Enfin, apportez une solution au problème. Donnez aux gens un aperçu de ce qu’ils peuvent attendre de la lecture de l’article et de la façon dont cela les aidera à résoudre leur problème.

Restez simple et précis. La formule PAS ne fonctionne pas uniquement pour les articles ; cela fonctionne également pour d’autres types de contenu, tels que les lettres de ventes, les landing page, les courriels de marketing, etc.

3)    Utiliser les mises à jour de contenu pour augmenter les conversions

Vous avez probablement entendu parler des mises à jour de contenu et de leur efficacité. Nous n’allons pas vous expliquer comment créer des mises à jour de contenu efficaces, car il y a déjà beaucoup d’articles écrits à ce sujet, par contre nous allons toutefois voir comment augmenter la conversion grâce aux mises à jour de contenu dans votre article de blog.

De nombreux spécialistes du marketing passent des heures à créer des mises à jour de contenu et à les ajouter à leur publication, mais oublient ensuite qu’ils doivent réellement les vendre au lecteur. Il faut que les gens sachent pourquoi et comment cela puisse leur être bénéfique.

Commencez par rédiger une petite introduction pour votre mise à jour de contenu, dans laquelle vous expliquez aux utilisateurs ce qu’est la mise à jour, comment y accéder, et pourquoi ils doivent le télécharger. Une fois que vous avez introduit votre mise à jour de contenu, vous devez inclure un appel à l’action claire pour inciter les lecteurs à s’abonner ou à la conversion éventuelle du client.

Conclusion

Écrire un bon contenu n’est pas une compétence qui survient du jour au lendemain. Cela prend du temps et vous devez tester ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre public. Que vous veniez de commencer ou que vous écriviez depuis des années, nous espérons que ces tactiques de rédaction ont permis de mieux comprendre comment vous pouvez engager vos lecteurs mais plus important réussir à augmenter votre taux de conversion !