L’entreprise peut aborder la réduction de son empreinte carbone à travers de multiples entrées, dont la conception de produits ou la proposition de services. Mais avant de mener une action éco-responsable à effet durable, il convient d’effectuer un diagnostic.

Évaluer l’impact écologique des services actuels

Il s’agit ici de définir les contraintes de l’environnement sur les services ou sur les produits proposés à travers un audit environnemental. C’est une longue étape qui requiert l’implication de chacun.

L’évaluation consiste à mener une approche multi-étapes au cours du cycle de vie du service ou du produit. Puis, d’engager une approche multicritères c’est-à-dire l’évaluation de l’impact environnemental sur les différents milieux de l’environnement : consommation d’énergie, pollution eau et air, production de déchets…

Une fois que les informations seront collectées, il importe d’identifier les impacts les plus forts et de connaître où l’entreprise peut agir. C’est en se basant sur les données que l’entreprise peut enfin entamer un plan de progrès et de développement axé « vert ».

Inclure et partager la fibre éco-responsable à tous les niveaux

À côté de la mise en place d’une politique environnementale, un changement de comportement doit s’opérer en même temps, et ce, de la part des dirigeants. Ceci implique l’intégration de l’éco-responsable dans les critères de gestion. Et afin d’assurer une cohérence des objectifs et des moyens, cette politique doit intégrer les salariés, les fournisseurs et les clients au process de l’entreprise. Une bonne communication est ici plus que nécessaire.

S’aider d’un outil éco-conception

La définition des services éco-responsables est conditionnée par le respect de normes environnementales. Parmi les plus importantes, on notera l’Écolabel européen. Cette norme pousse les entreprises titulaires à promouvoir des services et produits respectueux de l’environnement et de la santé, et ce, à chaque étape de leur vie. Fabricants de produits, prestataires de services, distributeurs, tous peuvent prétendre à cet écolabel.

Cet outil est aussi bénéfique pour l’entreprise, puisqu’il l’aide à améliorer sa part sur le marché,  à gagner en compétitivité, mais surtout à réduire l’impact environnemental de ses services et produits. Il permet enfin à l’entreprise d’obtenir des aides financières auprès de l’ADEME, lorsqu’elle envisage de faire une transition écologique et énergétique.