De nombreuses personnes passionnées d’internet songent à développer leur entreprise sur le plan international. Ainsi, elles cherchent à proposer du contenu dans différentes langues. De ce fait, il convient de créer et de développer un site multilingue. Bien que cette alternative soit excellente, elle requiert quelques préparatifs. Quels sont alors les conseils à suivre pour l’élaboration d’un site multilingue ?

La définition de l’audience

Il est envisageable de monter un tout nouveau site comme il est possible d’ajouter des langues à un site déjà existant. Quoi qu’il en soit, il importe de définir son audience au préalable. Le propriétaire de la page web doit alors se décider sur le genre de visiteurs qu’il cherche à attirer. Dès lors, il doit commencer par définir ses personas. Le personæ est en fait un profil type d’individu que le gérant du site voudrait cibler. Il s’agit d’un personnage fictif.

Par la suite, il convient de construire sa ligne éditoriale pour que cette dernière suscite l’intérêt de la cible. La ligne éditoriale en question doit aider le possesseur du site à travailler son branding d’entreprise ou personnel. Même pour ceux qui sont déjà en possession d’une page internet, cette étape demeure indispensable. Les acheteurs comme les lecteurs étrangers n’ont effectivement pas forcément les mêmes préférences ni les mêmes centres d’intérêt. Ainsi, ce qui peut plaire à un client français n’éveillera pas forcément la curiosité d’un acheteur en Asie. Afin de communiquer de manière efficace, il est de rigueur de recentrer l’offre sur la cible dans la page qui lui est attribuée.

Revoir les textes d’origine

La création d’un site multilingue nécessite-t-elle une traduction complète de tous les contenus ? Voilà la première problématique que le responsable du site cherchera à résoudre. Pour faire simple, autant ne traduire que les contenus qui attirent les lecteurs. Ce sont ces textes qui donnent une valeur ajoutée à l’entreprise et qui sont essentiels aux clients.

Il est aussi de rigueur de penser aux objectifs définis au préalable. Ainsi, quel est le but de cette traduction ? Aidera-t-elle à accroître les ventes ou sera-t-elle nécessaire à la fidélisation de la clientèle étrangère ? La traduction dont il est ici question pourrait-elle accroître le trafic sur le site ? Le fait de retravailler les textes est indispensable, car cela répond aux envies des visiteurs ainsi qu’à ses objectifs commerciaux. Pour parfaire cette tâche, il est vivement recommandé de solliciter un rédacteur web.

Collaborer avec un traducteur expérimenté

La création d’un site web multilingue nécessite une collaboration avec un traducteur expert. C’est pourquoi, plutôt que d’embaucher un rédacteur et un traducteur, si le vivier de candidatures le permet, autant collaborer avec une personne qui rédige et qui traduise en même temps.

Sinon, il est aussi envisageable de se rendre sur des plateformes de traduction qui regroupent de nombreux rédacteurs et traducteurs professionnels. Il suffit alors de créer une annonce et de l’envoyer sur la plateforme. Les retours et les devis seront nombreux et le propriétaire du site n’aura plus qu’à choisir le professionnel qui réponde à ses critères.

Procéder à un briefing de traduction

Afin de parvenir à une bonne traduction, le traducteur est tenu de comprendre l’univers dans lequel le site œuvre. Il s’agit là encore d’une étape fondamentale à la création d’un site multilingue. Mis à part les textes à traduire, il lui faudra un briefing de traduction complet au préalable. Ce document abordera un certain nombre de points dont celui qui présente l’entreprise, ses valeurs et sa culture. Le briefing détaillera également la stratégie sur la persona et sur la ligne éditoriale. Il parlera encore des critères de qualité, de prix et de connaissances en rapport avec le domaine d’expertise. Il faut trouver un point qui évoque le délai de réalisation du travail. Dans ce cas, il convient de rester réaliste, car une traduction prend généralement du temps et cela peut aller à plusieurs semaines.

Collaborer avec un développeur ou opter pour une plateforme

Dans le cas où le site existe déjà, il est idéal de contacter le développeur ayant contribué à sa création. Il pourra procéder à des ajouts si nécessaires. Dans le cas où le propriétaire du site l’a monté seul, il peut se référer à certains CMS tels que WordPress qui présente des plugins. Ces derniers lui permettront d’ajouter un ou plusieurs langages. Lorsque le plugin aura été mis en place, il ne restera plus qu’à créer les pages et à ajouter le contenu ayant été préalablement traduit.

Concernant les plugins célèbres à l’instar de Polylang, il n’y a pas de raison de s’en faire, car des tutoriels bien édifiés existent également. En somme, un site multilingue nécessite un contenu qui soit en adéquation avec la cible.