Pour une entreprise, se reconvertir au vert c’est renouveler intégralement son identité. L’image de marque lui est vitale si bien qu’elle n’hésite pas à investir une portion importante de son budget pour maintenir et même améliorer sa notoriété.

Le budget varie selon le contexte

La transition vers un marketing vert nécessite évidemment des moyens financiers. Le budget dépend toutefois du degré d’implication de l’entreprise dans son engagement écologique. Mais pour un remaniement complet, il faudra tenir compte des coûts de la conception, la production, la commercialisation sans oublier la publicité. La formation des gens en interne est aussi à prévoir pour insuffler l’esprit écologique dans l’âme de chaque collaborateur.

Un autre point important, le budget va aussi dépendre de la taille de l’entreprise. Une jeune start-up de 6 employés ne se compare pas à une compagnie qui a existé depuis des années.

Le budget selon l’étendue des travaux marketing vert à entreprendre

L’amélioration de l’image de marque peut se traduire par 3 niveaux d’intervention :

  • rafraichissement de l’image : 5 500 € à 45 500 €

La tâche consiste à travailler sur l’identité de l’entreprise, son site internet et ses papiers administratifs. C’est d’emblée la première approche que toute entreprise vouée au vert doit faire lorsqu’elle n’a pas assez de moyens pour se lancer catégoriquement dans la mise en application pure et dure d’un marketing vert.  L’intervention qui accaparera le plus d’investissement sera sans nul doute la mise en place d’un site internet.

  • mise à jour de l’image : 32 000 € à 92 000 €

Ici entrent en jeu la recherche et la planification d’une stratégie marketing vert. Doivent donc précéder à cette étape, une enquête auprès des consommateurs et un audit de la marque. La mise à jour comprend également le développement de l’identité de l’entreprise, le renouvellement de son site et bien entendu de tous les éléments qui s’y attachent (vidéos, photos, contenus textuels…)

  • refonte totale de l’image : 62 000 € à 252 000 €

Elle inclut la définition de la vision même de la marque. Il s’agit d’un processus long et assez complexe surtout lorsque l’entreprise a une envergure internationale. L’opération requiert un capital humain et une formation pour coordonner l’ensemble de l’équipe.

Dans tous les cas, le changement de cap se fait petit à petit, non seulement pour éviter de brusquer les consommateurs, mais aussi pour préserver autant que possible l’écart de prix avec la concurrence afin de rester dans le marché.