À quoi peut bien servir le Cloud computing ?

Le principe du cloud computing

Ce terme, connu sous le nom d’« informatique en nuage » n’a pas encore de définition exacte même si plusieurs personnes ont déjà tenté de le définir. En général, ce système permet de stocker et de gérer des données à distance. Ces dernières seront hébergées sereinement sur des serveurs externes. En d’autres termes, il est tout à fait possible d’accéder à des services ou informations à distance. Son utilisation ne se limite pas pour les grandes entreprises car tout le monde peut tout à fait s’en servir. Par ailleurs, l’utilisation des différents services de messagerie (yahoo,gmail, hotmail …) signifie déjà qu’on fait du cloud.

Les types de services de l’informatique en nuage

Généralement, il y a trois types de services du cloud computing, à savoir l’Infrastructure as a Service (IaaS). Ce premier moyen permet à l’user d’installer des logiciels/applications sur des serveurs auxquels il va se connecter. Le Platform as a Service (PaaS), ici le fournisseur est maître de la gestion des infrastructures Cloud. Mais l’utilisateur peut quand même installer ses applications en se servant uniquement des langages du fournisseur. Enfin, il y a le Software as a Service (SaaS), ce dernier est le plus courant tant pour les sociétés que pour les particuliers. En effet, le SaaS permet aux utilisateurs de se connecter via un logiciel ou bien un site internet.

Les rôles principaux du cloud computing

L’informatique en nuage joue un rôle très important dans le monde du web. Son usage permet de stocker un grand nombre de données auxquelles on pourrait y accéder facilement peu importe l’endroit où l’on est, la seule exigence est d’avoir un terminal. L’usage du cloud computing permet naturellement de gagner en termes d’économie étant donné que le nombre des utilisateurs n’est pas limité et que les données peuvent être partagées. Le cloud computing tend progressivement vers le remplacement du système de stockage physique.